Isoler avec Armaflex

Si l’Armaflex fait autant parler de lui pour isoler un van ou un fourgon ces dernières années, c’est qu’il a des avantages. Il répond à plusieurs problèmes que l’on rencontre en isolant son véhicule aménagé. 👇

Vous ne le saviez peut-être pas mais Armacell, la marque allemande qui fait l’Armaflex, a décliné sa documentation à l’isolation des vans (voir en bas de page) : un signe que le marché est présent.

Isoler son fourgon à l’Armaflex
Vous voyez ce stylo ? Il vous faut le même

Qualité isolante de l’armaflex

L’Armaflex est produit initialement pour isoler les tuyaux des bâtiments, l’industrie, etc. Son application à l’isolation de vans et fourgons aménagés est récente : on peut supposer qu’un chauffagiste s’est aménagé un van avec ce qu’il utilisait pour les conduites de chauffage et qu’il en a parlé à tout le monde 😉. Depuis une dizaine d’années, il est utilisé par les aménageurs de camping-car et fourgons allemands.

Petit à petit, les réseaux sociaux aidant, le marché du « fourgon aménagé soi-même » s’empare de ces produits pour isoler leurs véhicules de loisir. On va donc présenter les produits de la gamme et comment ils peuvent isoler votre véhicule.

Aujourd’hui Armaflex équipe le naval, le ferroviaire et même de la ventilation : c’est un isolant adapté aux changement de climat, aux vibrations répétées et importantes.

AF / ArmaFlex : isolant thermique

schéma conductivité thermique, conductivité thermique af armaflex, af armaflex pour isoler van et fourgon du froid
AF Armaflex : imaginant que le tuyau soit votre paroi

Le plus important, celui que tout le monde connaît bien : l’Armaflex (ou AF ArmaFlex), il a un pouvoir d’isolation et protège de la condensation.

• Conductivité thermique lambda : 0,034 W/(m·K), ce qui est très bon, car c’est une excellente résistance au froid. En hiver, à épaisseur égale, l’Armaflex isole aussi bien du froid que la laine de bois par exemple. Je le compare aux autres isolants pour van dans cet article.

• Je n’ai cependant pas trouvé l’information quand à la résistance de l’armaflex à la chaleur. Mais les produits travaillent de -50°C à +110°C, ce qui laisse supposer une bonne isolation à la chaleur également.

Résistance à l’humidité μ ≥ 10.000 . Ici aussi, c’est excellent, car c’est une insensibilité totale à l’humidité. Aucun risque que le matériau bouge dans le temps, même s’il est chaque jour confronté à une forte condensation (si c’est le cas, revoyez vos aérations permanentes)!

Il intègre même un pare-vapeur, ce qui a l’avantage de bloquer la condensation entre vous et l’armaflex. L’inconvénient c’est que si vous ventilez mal le véhicule, ce qui se retrouve entre vous et l’Armaflex va prendre toute l’humidité et peut moisir, rouiller etc.

• Isole du froid (et du chaud),
• Aucune moisissure,
• Finition anti-microbes.

Choisissez votre Armaflex en fonction de la profondeur dont vous disposez. Ils sont livré par carton, il suffit de calculer la surface que vous avez à isoler (voir ci-dessous). 👇

Armaflex (XG) le plus fin

Armaflex AF intermédiaire

Armaflex AF le plus épais

Quelle épaisseur d’Armaflex choisir ?

Pour les surfaces avec des renfoncements, prends le plus épais que ton fourgon le permet. Si c’est, par exemple, un renfoncement de 40 mm, prends un Armaflex de 32 mm, c’est le plus épais donc le meilleur.

Cependant, pour les renforts / structures, où les ponts thermiques seront présents, prévois un Armaflex plus fin, comme du 9 ou 12 mm.

Une ou deux couches d’armaflex ?

Sprinter armaflex, isolation armaflex, parois, murs et plafond

On peut donc envisager 2 couches d’Armaflex : une couche épaisse (19-25-32 mm) pour les emplacements avec une profondeur et un Armaflex fin (9 mm) pour recouvrir tout le fourgon et stopper les ponts thermiques.

Combien de m² commander ?

mercedes sprinter isolé armaflex, isolation première couche,

• Il faut lister les parois à isoler : parois latérales x 2, portes arrières, plafond.
• Mesurer chaque paroi en hauteur x largeur (ou longueur x largeur)
ex : plafond = 1.9 m x 4.5 m = 8.55m².
• Additionner les surfaces : surface plafond en m² + parois + portes arrières = x m²

Pour isoler un fourgon à l’Armaflex dont la surface à isoler est de 30 m², il faut prévoir 5 cartons de 6 m².

Pourquoi prendre large, compter toutes les surfaces et pas la tôle plate?
• Vous allez découper l’armaflex pour qu’il s’adapte aux formes du van ( = une partie de l’armaflex sera inutilisable),
• Vous allez isoler tous les montants (donc des formes irrégulières) pour éviter les ponts thermiques,
• Quand on débute, les erreurs arrivent vite,
• Les frais de port (s’il y en a), sont plus douloureux s’il faut commander 2 fois car on a sous-estimer les besoins.

Pourquoi isoler à l’Armaflex ?

Vous vous demandez pourquoi beaucoup de gens font le gens de cet isolant ?

Car l’Armaflex est un isolant flexible, qui ne craint pas la condensation et qui est auto-adhésif.

Ces arguments offrent bien des bénéfices :
• Il isole votre van,
• Il se plie dans les coins et les structures (longerons) du van,
• Il tient dans le temps, s’il est bien poser,
• Il est autocollant et se pose facilement, nul besoin d’acheter de colle : économies et simplicité.
• On le pose très rapidement : on mesure, on coupe, on plaque et c’est fini. En général, isoler à l’Armaflex demande 1 journée ou une demi journée selon la taille du véhicule.
• Il est certifié A+ aux émissions de polluants volatils : vous ne respirerez pas de particules, la qualité de l’air sera correcte.

Quel Armaflex choisir ?

⚠ Attention au type d’Armaflex que vous achetez! 👇 Si vous achetez l’Armaflex ACE ou Accoflex pour économiser quelques euros, vous perdez instantanément 20 ou 30 ans de recherche et développement chez Armacell. 😅

Différences entre l’Armaflex ACE, AF et XG ?

Les trois Armaflex sont de vrais produits de la marque Armacell, mais l’Armaflex ACE est techniquement le plus mauvais et l’AF/Armaflex est le meilleur.

Alors pensez bien à vérifier les données techniques, les valeurs spécifiées pour être sûr de ce que vous achetez.

Armaflex AF :
La série AF est la meilleure, le haut de gamme : ils sont produits en Allemagne avec la protection Microban. Lorsque des microbes pénètrent dans l’isolant, ils ne peuvent pas s’y multiplier, donc il n’y a aucun risque pour vous.

Cette protection étant établie pendant la fabrication, aucun lavage n’est nécessaire et la protection ne s’use pas. Armacell recommande l’AF/Armaflex dans la documentation pour les vans, mais le XG peut aussi convenir.

La différence entre le AF et XG est aussi dans les propriétés isolantes. L’AF/Armaflex a des bulles d’air plus fines, donc un meilleur lambda, il isolera mieux.

Enfin, outre le Microban, le AF/Armaflex est labellisé (EPD : Déclarations Environnementales de Produits), particules dans l’air etc.

Armaflex XG:
C’est l’entrée de gamme de l’Armaflex, cependant il est tout à fait correct pour isoler son véhicule. On établit les différences ci-dessus, avec l’AF.

La différence de prix étant notable, c’est un choix à réfléchir (voir plus bas 👇).

Armaflex Accoflex ou ACE:
Les produit Accoflex ou ACE ne sont pas produits en Allemagne (je vous laisse deviner où), la différence de prix ne vaut pas la grande perte de qualité qui en découle.

Ces produits sont des anciennes générations d’isolants d’Armacell (plusieurs dizaines d’années) donc de moins bonnes propriétés techniques.

Il faut éviter les Armaflex ACE ou Accoflex.

Voici donc les deux gammes d’Armaflex adaptées aux fourgons et vans. Le AF est plus performant et bénéficie de la technologie Microban : tout dépend de votre budget 👇

EpaisseurXGAF
9 mm14€/m²x
13 mm11€/m²17€/m²
19 mm14€/m²15€/m²
25 mm19€/m²30€/m²
32 mm23€/m²31€/m²

ArmaComfort : isolant phonique / acoustique

Tout le monde connaît l’Armaflex mais peu connaissent l’ArmaComfort Barrier, l’isolant phonique de chez Armacell. C’est un produit récent qui joue le rôle d’isolation acoustique pour tous les sons extérieurs qui pourraient troubler vos nuits (et pour vous faire silencieux de l’extérieur quand vous êtes dans le van).

En plus d’isoler du bruit, cet ArmaComfort sert de pare-vapeur.

C’est un gros frein au bruit, il peut réduire les décibels de 29 points, quand l’Alubutyl Rekhorn offre une réduction de 22 à 25 dB.

C’est du lourd : 4kg / m², l’Armacomfort Barrier est une combinaison efficace de masse avec l’effet ressort de l’Armaflex.

Cet ArmaComfort existe en 1 mm à 5 mm d’épaisseur et réduira à la fois les bruits aérien (ex : un apéritif qui dure longtemps à côté du fourgon) et les bruits d’impact (une pluie torrentielle sur votre toit).

Les avantages de l’ArmaComfort Barrier :
• Très fin : 1 – 5 mm
• Excellentes performances acoustiques (jusqu’à -29 dB),
• Grande flexibilité,
• Faible encombrement facilitant la mise en oeuvre,
• Très grande durabilité (imputrescible) et résistance,
• Résistant à la chaleur,
• Sans halogène, sans phosphate, sans bitume et recyclable (terme à prendre avec des petites pincettes),

Combien de plaques recommande le fabricant ?
Pour un véhicule dont la surface à isoler est 30 m² (toutes parois cumulées), il faut prévoir 15 plaques, soit une plaque pour 2 m². L’idée est de positionner les plaques aux endroits où la tôle est nue, les parois qui tremblent le plus finalement.

Pose Armaflex fourgon

Maintenant que vous savez quel Armaflex est le bon pour vous et votre budget, que vous avez calculé la quantité qu’il vous faut, on réfléchit à la pose 👇

Isoler parois, sol et plafond à l’armaflex ?

Le plafond et les parois du fourgon peuvent être isolés à l’Armaflex, tout le monde s’accorde pour dire que c’est « super simple ».

Le sol est « difficile » à isoler à l’armaflex car ce dernier ne doit pas être écrasé. Donc si vous souhaitez vraiment isoler le sol du van à l’armaflex, il faut prévoir une structure de tasseaux d’une épaisseur supérieure à celle de votre Armaflex.

Disposez les tasseaux au sol, puis les bandes d’isolants entre ces tasseaux. Enfin, vous pouvez poser le contreplaqué ou medium sur ces tasseaux. Je vous invite à lire l’article sur les tasseaux.

Tasseaux armaflex, isolation armaflex, sol tasseaux
Voici un exemple d’isolation du sol à l’armaflex

Concernant les tasseaux, il faudrait les disposer avant l’Armaflex : entre les bandes d’isolants. Si on met l’isolant sous les tasseaux, il va dévisser les tasseaux, si on le met sous les tasseaux, il va dévisser le contreplaqué. Prévoyez à la limite la bande adhésive 3 mm sous les emplacements des tasseaux (ou par dessus, c’est pareil).

Pour optimiser l’isolation et éviter les passages d’air autour des tasseaux, pensez à sur-estimer les mesures de 5 mm de part et d’autre des tasseaux pour venir bien en butée de chaque côté.

Pensez SURTOUT à isoler toutes les structures, les montants etc. S’il reste de la tôle nue, il y aura sûrement des ponts thermiques. Pour les petits « trous » où vous ne pouvez pas mettre d’Armaflex, préférez un isolant comme la fibre textile ou laine de mouton en vrac par exemple. Cela dépend de votre véhicule, parfois il n’y en a pas. Je vous invite à lire l’article sur les ponts thermiques.

Isolation armaflex, sol, parois, plafond
Isolation du sol au plafond à l’Armaflex

Quels outils prévoir avec l’Armaflex ?

Ruban Adhésif de jointement Armaflex Tape : il permet de faire joint entre les plaques d’Armaflex et éviter la pénétration d’air et ou d’humidité. Le rouleau de ruban adhésif fait 15 mètres de long, pour 50 mm de large et 3 mm d’épaisseur.

Il est conçu comme l’Armaflex, mais il est fin donc ne le « remplace » pas, il permet uniquement de jointer. Si vous l’utilisez pour isoler cela créera un pont thermique car le reste du fourgon bénéficie d’un armaflex plus épais.

C’est un adhésif étanche : il permet de bien terminer l’isolation, de parfaire la pose de votre armaflex.

La marque recommande un rouleau pour 5 m² de surface. Il faut prévoir 6 rouleaux pour un véhicule de 30 m². Sachant que le rouleau coûte une vingtaine d’euros, il vaut mieux prévoir un pack de 12 qui serait moins cher que les 6. Pensez à revendre les restes pour rembourser l’investissement ! 🧐.

12 rubans adhésifs armaflex ACE de Armacell
Pack 12 rubans Ace Armaflex

Le pack de 12 rouleaux est plus intéressant !

Nettoyant de paroi : Avant de poser l’armaflex qui est auto-adhésif, il faut nettoyer parfaitement la paroi. Pour cela, Armacell propose un nettoyant pour garantir une tenue dans le temps de l’isolant.

Quand on isole un fourgon ou un van, on n’imagine pas encore les vibrations quotidiennes de la route, les variations de température, l’humidité, etc. Il faut s’assurer d’une bonne prise de l’adhésif qui est prévu sur l’Armaflex !

Ce nettoyant est testé pour l’Armaflex, il ne nuit pas au produit autocollant de l’armaflex, ce qui n’est pas forcément le cas d’un substitut comme le white spirit. Testez avant d’utiliser autre chose!

Armacell, Armaflex Cleaner, Nettoyant de paroi pour van et fourgon
Le pot d’1L de nettoyant avant collage

Il faut s’assurer que les parois seront bien réceptives à l’Armaflex.

Craie de traçage et stylo argenté : Comment faire un trait visible sur du noir ? Prévoyez une craie pour mieux marquer les découpes à faire (un stylo c’est plus précis).

Compas : Très pratique pour faire de beaux arrondis, ressortez vos compas du collège et c’est parti !

Outils de découpe : ciseau, cutter, couteaux courts et longs. Faites des tests de ce qui marche le mieux selon l’épaisseur de ce que vous coupez : couteau à jambon, machette, cutter, tronçonneuse (non), … Détails ci-dessous 👇

Porter des gants : protégez-vous, avec des couteaux bien aiguisés.

Bien poser son Armaflex

Isoler son fourgon à l’Armaflex

Total Time: 7 hours

Préparer les parois

Toute la longévité de l’isolation va reposer sur la bonne tenue de l’adhésif derrière l’armaflex. Si la paroi n’est pas propre, l’adhésif va rapidement se détacher et l’isolation ne sera plus efficace.

Armé de votre nettoyant Armacell mentionné plus haut, vous pouvez nettoyer vos parois après avoir passé l’aspirateur partout. Aérez fortement le van pendant que vous le faites, sinon vous respirerez toutes les vapeurs…

Pensez à retirer les plaques isolantes constructeur s’il y en a. Elles doivent être rigides aujourd’hui, vous pouvez les retirer avec un petit marteau et une spatule.

Mesurer la découpe

armacomfort, isolation phonique van, armacell

Si vous utilisez l’Armacomfort, il est conseillé de dépasser de la tôle, voir photo ci-dessus.

Pour l’Armaflex, prenez large dans les mesures afin de recouper, pour avoir quelques millimètres « perdus » autour. Par exemple, pour une découpe d’un mètre, prévoir 1.05 m, afin d’anticiper les mouvements de la tôle dus à la chaleur, surtout si vous isolez en hiver.

N’hésitez pas à faire des angles arrondis propres pour bien isoler. Pour cela, faites un gabarit en carton qui prend bien la forme de votre angle. Tous les angles des structures du fourgon sont généralement identiques donc ce sera du temps gagné.

Découper l’armaflex

camper set, couper armaflex, couteau armaflex

Une fois les mesures bien prises, pensez à couper si c’est nécessaire.

Généralement, les angles d’un van ne sont pas perpendiculaires, donc couper en biais peut aider à mieux couvrir la surface métallique, que l’isolant soit parfaitement adapté aux angles, arrondis et dimensions du van.

Ci-dessus, les trois couteaux qu’Armacell propose dans son Camper Set (introuvable pour l’instant), ils sont minces, tranchants avec des bords lisses. Regardez dans la cuisine ce que vous pouvez trouver 😉.

Le point clé est d’aiguiser régulièrement vos lames, vous pouvez même utiliser des lames en céramique. On parle d’un passage sur la pierre à aiguiser toutes les 3 ou 4 découpes, car l’Armaflex c’est abrasif, il va « fatiguer » votre lame.

Une belle découpe est indispensable (Déjà, c’est satisfaisant), mais c’est aussi un meilleur résultat donc une meilleure isolation. Vous n’allez pas « arracher » de la matière en coupant.

Du coup, prenez bien soin de vos mains avec des lames affûtées, portez des gants !

Coller l’isolant

Collage armaflex, chevauchement,

Il faut préférer l’Armaflex auto-adhésif pour gagner beaucoup de temps à la pose : un vrai bonheur. D’où l’intérêt de commander le bon modèle, la bonne épaisseur et la bonne quantité : voir le début de l’article !

Positionnez le morceau d’isolant coupé sur son emplacement avant d’enlever le plastique pour être sûr qu’il soit bien taillé, qu’il rentre bien, etc.

Enlever le plastique derrière l’adhésif petit à petit, en commençant par positionner un angle, le coller puis vérifier l’alignement de votre Armaflex avant d’enlever la bande plastique petit à petit.

Cela vous assure d’avoir un collage droit : une fois collé, c’est collé !

Les bandes d’Armaflex doivent légèrement se chevaucher, ensuite vous repousser la bande qui chevauche en face de l’autre pour que l’étanchéité soit bonne.

Utiliser un rouleau de papier peint, rigide, peut aider à bien fixer l’isolant et supprimer les bulles d’air notamment pour l’Armacomfort. Cela augmente la tenue dans le temps de l’isolant.

Jointer

Faites les joints entre les bandes d’Armaflex grâce à la bande adhésive (cf début d’article). Cela permet le maintien et limiter les passages d’air ou d’humidité.

Selon les projets et les fourgons, la bande adhésive peut servir à terminer les montants et limiter les ponts thermiques.

Faut-il prévoir un pare-vapeur ou frein vapeur avec l’armaflex ?

Non, l’AF/Armaflex est construit pour bloquer l’humidité comme un pare-vapeur. Vous économisez ici un beau budget, un casse-tête et une journée de travail.

Si vous voulez lire l’article sur le frein vapeur.

Avis sur l’Armaflex

J’ai demandé aux personnes qui ont isolé à l’armaflex ce qu’ils en ont pensé, afin d’avoir d’autres retours :

Benji donne son avis sur l’Armaflex

Pour la pose si l’on fait attention aux découpes ça va tout seul, même pour le plafond, je pensais avoir besoin d’un coup de main mais même pas. Pour l’isolation phonique je peux dire que sur la route je n’ai plus de résonance dû à la suppression de la cloison.
J’ai passé l’après midi dedans à bricoler, garé en plein soleil et la température n’est pas trop monté mais c’est pas encore les grandes chaleurs.

Pour coller, ça colle! Une fois plaqué c’est dur de le décoller sans en laisser sur les parois.

Avis de Sebastien, pour isoler son Jumper

Niveau pose il n’y a pas mieux vu que c’est autocollant, il faut prévoir un bon dégraissage. Par contre il ne faut pas se tromper en positionnant car sinon c est fini il se déchire.

Il faut commencer par un coin, l’appliquer au fur et à mesure et retirer le film de derrière petit a petit.

Niveau phonique ça change pas mal car il n’y a plus de résonance

Mon avis personnel

Personnellement, vous l’avez lu dans mon article où je parle des différents isolants, je préfère isoler avec du naturel pour un fourgon dans lequel je vais passer des semaines entières. Aussi, pour l’impact sur la planète que mes choix vont avoir. J’ai donc isolé au liège expansé + biofib’trio.

L’armaflex a clairement une bonne conductivité thermique, mais la différence de prix avec un isolant naturel ne vaut pas le léger écart de conductivité (Voir tableau de comparatif des isolants naturels et non naturels).

J’aurai utilisé l’Armaflex si je ne me sentais pas de faire du liège projeté. En effet ce sont les deux « seules » solutions pour détruire les ponts thermiques du van. Mais par manque de moyen je n’ai fait ni l’un ni l’autre.


Ressources :
Documentation Armaflex pour van et fourgon
Documentation ArmaComfort isolant Phonique
Guide de pose Armacell
Catalogue Armaflex
https://local.armacell.com/fr/armacell-france/produits/armacomfort
https://local.armacell.com/fr/armacell-france/produits/afarmaflex
– Ici quelques techniques pour isoler à l’armaflex derrière les montants et les structures du fourgon (genre Sprinter et Crafter c’est la fête) : https://www.youtube.com/watch?v=iemmEavdROE

Que manque-t-il a cet article ? Dis moi ce que je peux améliorer ? 😉

Rejoindre la conversation

26 commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  1. Salut,

    Super article et super blog! je pense opter pour l’Armaflex pour isolation de mon T5. en 19mm pour les parois vertical et 32mm pour le toit, et peut être aussi le sol (même si je reste tenté par un isolant rigide pour eviter les tasseaux). Par contre pour le phonique je ne trouve pas d’endroit ou le fournir en Armaconfort (de même si tu as des adresses en france pour se fournir en Armaflex, je suis preneur, je n’ai trouvé malheureusement que sur amazon) je pensais donc a revenir a mon idée de base (avant de connaitre Armaflex) qui est du liege en rouleau.

    Ma question est: Penses tu qu’il soit correcte de coller du liege sur la paroie, puis l’armaflex par dessus?

    Merci de tes conseil et ton super travail ici pour partager tes connaissances!

  2. Bonjour et merci pour l’article. Le commentaire de Mathieu se rapproche de ma question. Il a tellement de pages sur l’armaflex on pourrait s’y perdre. Pour la pose de l’habillage j’aurai besoin de tasseaux, alors pensez vous je puisse fixer les tasseaux sur de l’armaflex 3 ou 9 mm ou dois-je fixer les tasseaux sur les longerons directement et poser l’armaflex autour? Dans le premier cas se pose la question de l’élasticité de l’armaflex qui va pousser les tasseaux, dans le second celui de rompre la continuité de l’armaflex à de nombreux endroit.

    Merci, Gautier

    1. Bonjour Gautier,

      En effet, les tasseaux et l’armaflex laissent trois solutions :
      – Tasseaux avec armaflex de chaque côté = le plus sûr
      – Tasseaux SOUS l’armaflex : élasticité qui nécessite un vissage solide,
      – Tasseaux SUR l’armaflex : idem.

      Réponse du fabricant : Utiliser de l’armaflex tape (voir plus haut) sous ou sur le tasseau, mais limiter l’armaflex en butée de chaque côté du tasseau. L’idée ici est de prendre des mesure de quelques 5 mm plus grandes pour que l’armaflex soit parfaitement en « pression » sur les côtés du tasseau et ne laissent pas de pont thermique. Aussi, le bois ne sera pas un conducteur de chaud et de froid donc OK.

      Bonne journée
      Julien

  3. Salut Julien et Louise. Merci beaucoup pour votre travail, ce site est une mine d’or !
    Je vais isoler mon T5 et cherche une solution isolation/habillage de faible épaisseur. Je vais mettre de l’armaflex 9mm partout ( je voulais mettre seulement le 3 mm sur les longerons mais j’ai vu que tu le déconseilles). Ensuite je comptais visser le lambris directement sur les longerons et non sur tasseaux au plafond pour gagner de la place mais ça veut dire percer aussi l’armaflex, tu penses que ça pose problème ?
    Merci de ton aide

    1. Ps: de même pour le passage des gaines électrique, je vois pas comment faire avec l’armaflex. Tu le troues et tu fais passer le câble ?

    2. Bonjour Mathieu,
      Avec plaisir,

      Je le déconseille si tu as la place de mettre une épaisseur supérieure, sinon c’est mieux que rien.

      L’important c’est vraiment de supprimer les ponts thermiques même la ou il y a peu d’espaces,

      Visser dedans n’est pas un problème, prévois juste des vis adaptées en longueur, autoperf ou prepercer la tôle des longerons

      Pour le passage de câble en effet pas le choix, soit tu peux passer après habillage sous/derrière les meubles etc, ce qui est possible pour les équipements, mais pour les éclairages, soit tu câbles avec l’Armaflex, soit tu câbles après. Si tu peux, fais-le après au cas où tu doives y retoucher, rajouter quelque chose etc. .

      Bonne journée
      Julien et Louise

  4. Bonjour! Un très grand merci pour votre article très utile, bien détaillé!
    Néanmoins je ne suis pas sûre d’avoir compris un point.
    Je cherche une bonne isolation phonique et thermique.
    Armaconfort est à posé en plus de l’armaflex si je voulais l’isoler au mieux phoniquement?
    Ou d’abord larmaconfort et ensuite armaflex?
    L’armaflex seul isolé est-il déjà suffisamment à lui tout seul?
    Je cherche à ce que le bruit fait à l’intérieur sorte le moins possible! Le bruit de pluie ou genre entendu à l’intérieur n’est pas un problème pour moi.
    Merci à vous pour vos éclaircissements 🙂

    1. Bonjour Aline,

      C’est arma comfort d’abord pour le phonique, il va réduire les vibrations de la tôle et donc les sons.

      Du coup le bruit intérieur sera aussi réduit, si vous voulez le limiter il faut aussi bien isoler le sol,

      L’Armaflex isolera une partie du phonique, mais l’arma comfort est fait pour ça.

      Bonne soirée
      Julien

  5. Bonjour,

    Une nouvelle question se pose avec le frein vapeur.. Pas utile selon vous si l’on pose de l’Armaflex. Mais si j’ai Armaflex + laine de bois, l’humidité intérieur ne va-t-elle pas être un risque pour l’isolation en laine? Est-ce que l’Armaflex permettra à la laine de se réchauffer et permettre l’évaporation comme avec le liège?

    Merci d’avance !

    1. Hello Manon,
      Bonne question en effet,

      Je crains que dans cette configuration, il faille envisager le frein vapeur pour protéger la laine de bois,
      Ce ne peut être que positif,

      Car si l’Armaflex ne laisse pas passer la condensation, tout sera sur la laine de bois, bien que ne craigne pas « trop » l’humidité,
      Il lui sera meilleur d’avoir un frein vapeur la protégeant,

      Et oui, l’armaflex va réchauffer comme le liège, mais il ne faut pas se reposer la dessus car la condensation est surtout très présente en hiver, quand il pleut et qu’il fait tout le temps froid, que l’on chauffe dedans, pas de soleil.. (Ce genre de journées difficiles!)

      Bonne journée,
      Julien

  6. Bonjour !
    Super article et super site en générale, je m’en inspire largement pour mon van. Je souhaite isoler avec de l’Armaflex et d d’la laine de bois 4cm. Seulement je ne comprends pas à quel moment on doit placer les tasseaux de bois. Avant l’Armaflex pour les recouvrir ou après pour permettre la fixation du revêtement ?
    D’ailleurs que penses-tu d’une imitation lambris en PVC pour gagner en poids ?
    Merci d’avance !

    1. Bonjour Manon,
      Merci beaucoup,
      J’ai lu les deux mais je conseillerai de fixer les tasseaux avant, soit en recouvrant avec l’Armaflex épais, soit en collant l’Armaflex à fleur de chaque côté du tasseau,
      Car les tasseaux sont super importants dans la structuration des meubles, il faut être sûr qu’ils ne vont jamais bouger, donc en les fixant sur la tôle on s’assure d’une meilleure tenue.

      Le revêtement peut venir sur l’Armaflex ensuite, il sera fixé en de nombreux points.

      Concernant le lambris oui le pvc est plus léger mais aussi moins chaleureux, je vous invite à calculer la surface de lambris, donc le poids total et voir la différence. On a l’impression que c’est énorme mais en fait il ne faut pas tant de lambris que ça,

      Bonne journée
      Julien

  7. Bonjour à toutes et tous
    Je l’ai acheté directement à un prix abordable via l’Allemagne du 25 pour le plafond et les parois du fourgon en 19 mm qui est ce mettre sur une couche de Liège de 2mm collé sur les parois. Facile à poser et on sent la différence. C’est un bon choix. Bonne journée à tous

  8. Bonjour,
    Merci pour cet article!
    J’ai l’impression qu’il y a une erreur pour l’Armacomfort. L’isolant semble faire 11mm d’épaisseur et non 2mm (je crois que c’est l’alubutyl qui fait 2mm : https://local.armacell.com/fileadmin/cms/downloads/product-catalogues/en/ArmaComfort_SpecialPage_EN.pdf

    J’ai une question, si on pose de l’alubutyl sur le même principe avec des rouleaux autocollant. Savez-vous s’il est possible de coller l’armaflex par-dessus?
    Merci

    1. Bonjour Adrien,
      Avec plaisir,

      En effet, j’attend le retour du fabricant sur cet article (je vous en profiter pour le relancer),
      Car impossible de trouver le fameux Armacomfort Barrier sur internet, que l’on voit sur cette documentation : https://mon-fourgon-amenage.fr/wp-content/uploads/ArmaComfort-Barrier-Isolant-Phonique-Van.pdf
      Il existe bien en 2 mm.

      En effet, il est tout à fait possible (et conseillé) de poser l’alubutyl sous l’armaflex, pour avoir du phonique et thermique.
      Par contre, il faut bien préparer la surface de sur laquelle l’armaflex va se coller, dans ce cas l’alubutyl, pour ne pas qu’il se décolle.

      Bonne journée,
      Julien

  9. Salut Julien , merci pour cette super explication ,
    Je me demandais juste par-dessus l armaflex tu mets quoi ? Rien? Juste le panneau / habillage ?
    Où tu isoles avec quelque chose en plus ?
    Et mettre du liège projeté plus de l’armaflex , y vois tu un intérêt ?
    Merci
    Et super site !!!

    1. Bonjour,

      Merci pour ton retour,

      Tout dépend de ton budget et de ton projet, normalement si tu souhaites isoler à l’armaflex tu peux te contenter de ça, armaflex fin partout et épais partout où il rentre (ex dans les renoncements etc),

      Ou tu peux faire armaflex fin + isolant épais comme le Biofib,

      Mais si tu penses au liège projeté, autant faire qu’avec du naturel car le liège projeté est un isolant qui coupe les ponts thermique et donc remplacera l’armaflex. Donc liège projeté + isolant thermique comme le Biofib,

      Merci !
      Julien

  10. Salut à toi !
    Merci pour ton mail
    Et merci pour toutes ces informations précieuses !
    Ça m’aide bien..
    Jai entendu parler d’un isolant, c’est trisodur et isodur. Le premier c’est la première couche et le deuxième utilisé contre les panneaux ou lambri pour qu’il y est une épaisseur d’air.
    Je voulais avoir une réponse objective.
    Connaîs tu ce produit ? Si oui quand penses tu ?
    Apparemment ce serai le meilleure thermique, phonétique..?
    Merci de ta réponse

    1. Bonjour Romain,

      Avec plaisir !

      Je ne connais ni l’un ni l’autre, bien que j’en entende régulièrement parler pour l’isolation de camions. Si tu veux les comparer aux isolants adaptés aux fourgons j’ai tout mis ici https://mon-fourgon-amenage.fr/isolation/quel-isolant-phonique-thermique-choisir

      Je ferai des recherches que j’ajouterai à l’article, mais n’étant pas un fan de produits non naturels, je n’aurai pas une réponse très objective 😀,

      Il faut regarder les caractéristiques isolantes pour en savoir plus,

      Bonne soiree
      Julien