Plancher et revêtement du sol

Une fois le sol isolé, il faut pouvoir marcher dessus, ça sera une belle étape dans l’aménagement du fourgon ! Faire son plancher permettra de passer à l’étape suivante: fixer les meubles bas et/ou leurs structures.

og image sol

Comment faire le plancher du fourgon ?

Vous avez choisi et posé votre isolation, il faut alors poser le plancher, pour cela…

Structure et tasseaux

Comme on le disait dans l’article sur les tasseaux (dans la catégorie Isolation), il faut créer une base fiable et plate pour venir poser les panneaux de bois. Cela va supprimer les ponts thermiques venant du sol, d’où l’on ressent beaucoup le froid.

Pour faire une base à votre plancher, vous pouvez faire une sorte de lambourdage en tasseaux, qui protégera l’isolation de l’écrasement et permettant une fixation dans les tasseaux directement.

Tasseaux, Sol, Plancher, Fourgon Aménagé
Exemple de tasseaux sur la longueur, suivant les ondulations de la tole

Pour faire cette structure de base en tasseaux, tu peux :
Coller les tasseaux au sol au sikaflex (une fois le sol bien nettoyé), puis visser le panneau de bois dans les tasseaux,
Visser les tasseaux sur le panneau de bois, une fois adapté à la taille et aux découpes du fourgon, pour venir poser le tout.

La structure des tasseaux au sol n’a pas de réponse universelle, elle dépend de votre isolant et de votre sol, certains sont plus ou moins simples. Il est déconseillé de visser à travers le sol du véhicule, cela va générer de nombreux risques de rouille.

Épaisseur du plancher de bois

Vous allez fixer des meubles lourds, certains points (comme les pieds centraux du lit) vont soutenir un poids considérable sur une petite surface : il faut un panneau de bois costaud !

Panneau, Agglo, Sol, Fourgon
Notre panneau d’agglo au sol posé par l’ancien proprio

Je parlais des différents panneaux de bois pour le fourgon ici, il faut envisager un panneau de 13 – 15 mm d’épaisseur pour s’assurer d’une résistance dans le sol et les fixations. Un sol en OSB3 ou OSB4 peut faire l’affaire, comme un panneau d’agglo résistant à l’humidité (P3 P5 et P7). Le bon rapport qualité / prix étant le contreplaqué de pin maritime ou le peuplier, en CBTX évidemment.

Une fois que vous avez fait le tour des prix et commandé les panneaux qu’il vous faut, il ne reste qu’à poser tout cela.

NB : Je dois rappeler qu’il ne faut pas surévaluer l’épaisseur de ce panneau de bois, vous le verrez en achetant les panneaux, 2 mm de plus sur 12 m² c’est une énorme différence! Pour un fourgon de 10m², un sol en Pin Maritime 13 mm fera 70kg… Donc utiliser du 18 mm inutilement va vous limiter sur les charges admissibles. 😉

Revêtement de sol

Une fois que le plancher est posé, vous pouvez alors attaquer l’habillage du sol. C’est un point très excitant car c’est sûrement la première touche de déco et première « note finale » que vous faites dans l’aménagement.

C’est à la fois excitant et une première mise en pression : difficile de revenir en arrière ensuite et les dégâts seront irréversibles.

Habiller le sol après les meubles :

On peut choisir de terminer le sol après les meubles, poser la touche finale de revêtement au dernier moment. Cela permet alors d’avoir une surface de revêtement bien plus réduite : outre le gain de temps, on réduit les coûts et réduit le poids.

revetement sol lames pvc clipsable
L’ancien sol du fourgon délimitait les meubles

L’aménagement du Sprinter, quand on l’a acheté, avait suivi ce schéma : lames PVC clipsables à l’avant, posées après les meubles et collées. Sous le lit, dans le coffre, du PVC en rouleau, permettant de mettre de l’entrée de gamme ou une chute dégoté à bas prix.

Cela vous permet de choisir un sol esthétique pour la partie habitable et un sol pratique pour la partie stockage (banquettes, lit, etc).

Choisir d’habiller le sol après avoir fait les meubles, les espaces etc permet de s’offrir des sols plus lourds, plus coûteux, plus épais ! Car quitte à perdre quelques centimètres en hauteur, autant les dédier à l’isolation du sol, pour ne pas se geler les pieds l’hiver.

C’est le cas par exemple si vous posez des lames PVC, imitation parquet ! C’est un habillage qui doit rester plaqué au sol : il est volontairement lourd.

Les anciens propriétaires de notre Sprinter avaient choisi un sol en lames de PVC après les meubles. Ils avaient collé les lames mais ils n’avaient pas lésiné sur la colle… S’il vous plait ne faites pas comme eux :

décoller, lame, PVC, sol, revetement, van
Louise qui fait sembler de rigoler, alors qu’on a mis une journée à enlever ces lames…

Quel parquet pour le sol du fourgon ?

Pour ceux qui choisissent d’habiller le sol après avoir fait les meubles, un parquet est envisageable. Selon la taille et la configuration du fourgon, la partie visible de votre sol va représenter 2 ou 3 m².

J’ai mis dans ce tableau quelques types de parquet et les lames / dalles PVC -même si ce n’est pas du bois- car ce revêtement est proche sur l’installation et le rendu.

RevêtementLames / Dalles PVCParquet stratifiéParquet contrecolléParquet massif
Poids m²8 – 10 kg7 – 10 kg6 – 12 kg10 – 15 kg
Épaisseur4 – 5 mm7 – 12 mm10 – 15 mm20 mm +
Coût m²5 – 50 €4 – 40 €10 – 100 €9 – 50 €
Quel parquet pour le sol d’un fourgon aménagé ?

Lames ou dalles PVC

Simples à poser, les dalles ou lames PVC est aujourd’hui le revêtement le plus utilisé dans les fourgons aménagés. Ce revêtement de sol est fin et ne nécessite pas de sous-couche.

Ce qui fait pencher la balance pour le revêtement PVC en dalle / lames, c’est la facilité d’entretien et surtout une insensibilité à l’humidité.

Sol en parquet stratifié

Certains aménagements s’offrent du parquet stratifié, qui sonne très bien à nos oreilles, car c’est un terme que l’on retrouve beaucoup pour la rénovation des maisons et appartements.

Le résultat est très proche du bois : visuellement comme au toucher, le décor a un effet structuré qui reproduit la texture du bois.

La couche supérieure du stratifié est celle qui protège la feuille décorative, tel un vernis de protection. Sous la feuille décorative, le corps de la lame de stratifié est en fibres de bois.

Le parquet stratifié est très résistant mais la fibre de bois n’aime pas l’humidité. La vie dans le fourgon risque de faire travailler les lames qui vont (beaucoup) évoluer. Si vous choisissez le stratifié, il faut prévoir une sous-couche (si elle n’est pas intégrée à la lame).

Bien qu’ils existent plusieurs niveaux de qualité et que la pose est simple, on déconseille un revêtement qui n’aime pas l’humidité.

Sol en parquet contrecollé

Le parquet contrecollé n’a pas de couche de protection en tant que telle à la différence du stratifié, la couche supérieure est en bois noble, protégée par de l’huile, un cirage ou vernis. L’âme de la lame est en bois, comme l’épicéa.

La pose est plus complexe et son épaisseur peut être un frein. A l’usure, il demandera donc de l’entretien, mais au bout de nombreuses années et rénovations, le revêtement en bois noble sera épuisé… Dommage, pour le prix !

Autrement, le parquet contrecollé peut convenir pour l’humidité, selon le bois que l’on choisit, certains sont stables.

Parquet massif : le luxe

Si vous avez la place, notamment avec une épaisseur d’au moins 2 cm, le parquet en bois massif est l’alternative idéale au PVC. Il faut bien entendu opter pour une essence qui résiste à l’humidité, en bois exotique : bambou, teck, par exemple.

Massif = mono-essence, un seul bois, que vous entretenez au fil du temps, sa durée de vie est alors illimitée : un réel avantage.

Il faudra être attentif à la pose, qui peut être clouée ou posée. Aussi, surveillez la balance et le porte-monnaie, tout le monde ne peut pas s’offrir du bois massif au sol.


Pour le poids, si l’on se limite à habiller les « couloirs » du fourgon, on peut estimer 1 à 2 m² au sol, si on habille après avoir les meubles. Ainsi, tout est possible, car la différence entre un bois massif à 15kg /m² et une parquet PVC à 8 kg /m² (la moitié!) n’est que de 14 kg sur 2m². Alors que si tu t’imagines poser du massif sur 12 m² de sol, il y aura 90 kg de plus que la même surface en PVC.

Choisir un revêtement de sol souple

Il y a des alternatives au parquet et lames PVC, qui ont des propriétés intéressantes pour les fourgons aménagés et les vans :

Rouleau, Sol, pvc, vinyle, fourgon
Nouveau sol sur ancien sol

Sol en vinyle ou lino

Lino est le raccourci de linoléum (si vous voulez placer ça dans une conversation, ça fait bien), mais le terme est souvent utilisé pour parler du sol vinyle, bien que ce soit deux revêtements différents :

Quelles différences entre vinyle et lino

Cuisine table et banquette fourgon aménagé

Le sol vinyle -ou sol PVC- comme son nom le sous-entend, est issu du plastique. Ce type de sol existe en rouleau, et comme on en parfait plus haut, il existe aussi en dalles ou lames, pour une meilleure isolation, texture et souvent un meilleur rendu.

On pense que le lino est un produit « bas de gamme », le premier prix du vinyle, ce qui n’est pas le cas : il se traine une mauvaise réputation à tord.

Le lino est conçu avec des matières naturelles, par exemple la toile de jute, l’huile de lin, la poudre de bois ou de liège, résine etc.

Vous pouvez parcourir le catalogue d’un fabricant de linoleum ici.

Choisir du lino naturel pour son fourgon ?

aeration basse ventilation vasp contremarche sprinter

Le lino est très résistant, sa durée de vie est bien supérieure au sol vinyle PVC ! Grace à sa composition naturelle, il va résister aux impacts, aux brulures et à l’usure.

Cependant, il n’est pas recommandé pour les pièces humides, il va mal supporter la vie dans un van ou fourgon aménagé : humidité, variations de températures, condensation… Et toi qui rentre avec tes chaussures pleines de neige ! 😢

Le sol vinyle / PVC est donc plus adapté aux contraintes liées aux fourgons. Même s’il est sensible aux « trous », (faites tomber un couteau sur la pointe et c’est un trou immédiat), il se lave facilement à l’éponge et surtout, il résiste aux contraintes climatiques. C’est pour cela qu’on a choisit ce revêtement pour notre Zébulon.

C’est aussi parce que les motifs proposés par la matière plastique sont quasiment infinis, vous pourriez faire imprimer une photo de votre animal de compagnie préféré si vous le vouliez (je rigolais mais en fait cela existe bien…).

Bref, ce choix permet de faire un intérieur effet carrelage, comme celui que nous avons choisi, ou effet bois.

Sol, effet carrelage, vinyle, fourgon, van
Une fois posé, le sol est un grand pas visuel dans l’aménagement 🙂

Le sol PVC en rouleau est très fin et très léger, il va limiter le poids de l’habillage et ne grignote pas votre belle hauteur sous plafond (vous êtes en loi Carrez vous?). Il se pose très bien, avec une colle dédiée ou du simple scotch double face.

Si vous choisissez ce sol, vous trouverez beaucoup de vidéos d’explication pour la pose. Armez-vous d’un cutter, d’un mètre, d’un crayon à papier et c’est parti !

Sol en fibres naturelles

Comme pour l’isolation, il est intéressant de connaître les solutions naturelles qui existent pour habiller votre sol. Les fibres naturelles peuvent aussi bien habiller le sol que votre plafond ou vos parois.

Jonc de mer dans le van

Le jonc de mer est très sollicité dans les fourgons, c’est un produit naturel donc chaleureux, agréable au toucher. Issu des plantes que l’on trouve en mer, le jonc de mer est donc imputrescible.

Il ne fait pas de « poussières », ne se désagrège pas, il est résistant aux passages et aux tâches !

Le jonc de mer existe en différents tissages, fins, gros, irrégulier, carré, … Ce qui vous permet de faire un intérieur à vos goûts, comme en forme de chevron.

Niveau tarifs, vous serez à 10 – 20 € par mètre carré, c’est un budget.

Nos copains Coco & Alex avaient utilisé du jonc de mer dans leur Iveco pour les encadrements de fenêtres (les rebords super compliqués à terminer) et leur plafond. Ils ont constaté, lors de nos 3 semaines de trip commun en Slovénie sous une pluie non-stop, les limites des fibres naturelles : moisies, noircies et mêmes des champignons.

Malheureusement, dans un fourgon chargé d’humidité avec deux ou trois repas par jour, notre respiration (et celles de nos amis les bêtes), ainsi que la condensation générée par le chauffage, les fibres naturelles vont être beaucoup trop chargées en eau.

Sol en sisal

Personnellement, je n’avais jamais entendu parlé du sisal. Pourtant, il semble que ce soit issu de l’agave, comme le sirop que l’on a désormais tous dans notre cuisine, en alternative au miel.

Visuellement, un sol en sisal ressemble beaucoup à une belle moquette, avec de très nombreux coloris, dont certains très tendances : beige, crème, jaune, chocolat, marron…

C’est cependant une fibre qui ne résiste pas aux tâches et peut noircir avec l’humidité, ne supportant pas l’eau. Avec un coût au mètre carré proche des 30€, c’est un risque…

Fibre de coco

Bien qu’il soit imputrescible et qu’il résiste parfaitement à un passage répété, la coco ne supporte pas l’eau, on peut faire une croix sur ce type de fibres naturelles pour le sol…


Le revêtement du sol en fibres naturelles permet d’ajouter une couche d’isolation phonique et au froid, il va aussi avoir un rôle dans la gestion de l’hygrométrie (taux d’humidité), tout en étant imputrescible.

Cependant, aucun ne propose une bonne résistance à l’humidité, ce qui peut être un problème récurrent dans le fourgon.

Moquette synthétique dans le fourgon ?

Les sol en fibres naturelles peuvent être considérés comme de la moquette, mais on sait que quand on parle « moquette », c’est la moquette synthétique !

Si l’on omet les fibres végétales citées plus haut (sisal, jonc de mer etc), il existe aussi les moquettes en laine et les synthétiques.

Beaucoup de camping-cars et fourgons aménagés d’usine sont équipés d’un sol en moquette synthétique. C’est logique, ces véhicules de série sont conçus en optimisant le coût :
– La moquette la plus simple coûte 1,5€ / m²,
– La pose est peu couteuse : simple, rapide, aucun risque d’abimer la moquette en posant,

La moquette offre un toucher agréable, selon la gamme que l’on prend : plus ou moins épais, doux, etc. Mais le toucher et l’esthétisme de la moquette dépend de votre choix : il y a des moquettes aiguilletée (les moins chères, fines, avec des « lignes »), la moquette à poils longs, celle à poils courts ou encore bouclée.

Outre le prix, les moquettes fines et courtes sont plus adaptées aux forts passages. Vous trouverez aussi de nombreuses moquettes proposant des décors, motifs et couleurs, à votre convenance. A voir si le prix est au rendez-vous !

Avoir de la moquette au sol de son fourgon permet une légère isolation phonique et thermique, limitant la sensation de froid aux pieds l’hiver (mais une sensation de chaud l’été).

Cependant, il faut noter que la moquette entrée de gamme a une durée de vie limitée quand aux passages fréquents. Si vous passez souvent en chaussures, il faudra envisager un changement.

L’alternative à la moquette serait d’acheter des tapis que l’on déposer l’hiver et retirer l’été quand il fait chaud, on avait fait ça sur notre sol en vinyle pour surmonter le froid de l’hiver :

Tapis, Sol, Revetement
On a trouvé un tapis pour traverser l’hiver

Utiliser un grand tapis permet de le sortir pour le nettoyer plus facilement que la moquette, où nos aspirateurs 12v sont souvent trop faibles.

Bon il faut trouver la bonne taille par contre, et c’est pas toujours simple. Mais un gros tapis bien douillé, c’est aussi le luxe de pouvoir profiter du sol l’hiver.


Et vous, sur quel revêtement avez-vous jeté votre dévolu ? Dites-moi en commentaire 👇

24 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires