Panneaux de Bois

Pour aménager son van, son fourgon ou son camion, on doit passer par l’étape de « choisir son bois ». Une étape clé pour faire le sol, parois, meubles, l’habillage. Louise et moi avions réutilisé la majorité du bois qui nous passait sous la main, j’ai fait beaucoup de recherches pour vous expliquer les choix qui s’offrent à vous, constructeurs de maisons roulantes :

Panneau bois, choisir bois fourgon
Quel panneau pour son fourgon ?

Choisir son panneau de bois

Le marché du panneau de bois est large, il innove régulièrement : de nouveaux médiums teintés dans la masse offrent de beaux résultats à la coupe, des évolutions de procédés d’assemblage, de collage, … Il faut faire le point sur les critères les plus importants pour choisir le bois adapté à vos besoins lors de l’aménagement du fourgon :

Quelle épaisseur de bois ?

Une des premières question qui me venait était de savoir quelle allait être l’épaisseur du bois pour telle ou telle destination.

On choisit l’épaisseur en fonction de la destination du panneau. Est-ce une façade de placard ? Un habillage pour les murs du fourgon ? Si le bois va être soumis ou non à des fortes contraintes : en stockage, en roulant, en dormant (votre lit ?), …

Plus le bois sera soumis à des contraintes fortes, plus il devra être épais pour être résistant. C’est évident mais on doit en parler !

Épaisseur de bois selon l’utilisation

– Pour de l’habillage de meuble, comme vos placards hauts, du contreplaqué de 8 – 10 mm max suffit (surtout si vous faites une structure en tasseaux). Bien entendu, il faut s’assurer qu’il ne flèche pas. Selon la taille de votre placard, vous verrez vite s’il faut passer au 10 mm.

– Pour un plan de travail, préférer un bois épais, d’au moins 20 mm, hydrofuge (pour qu’il gère aussi bien l’eau que l’on mettra dessus que l’humidité et la condensation au fil du temps), du lamellé collé, du massif d’un bois léger, vous pouvez opter pour un beau massif si votre plan de travail ne fait pas 3 mètres 😉, car ça pèse!

En fouinant sur leboncoin, j’ai vu que certains particuliers (ou artisans) vendent des planches de bois massif, c’est juste splendide :

Bois massif, orme, chene, plan de travail, epoxy
Ca en jette !

Attention tout de même au poids (et au prix 😅).
– Pour un meuble bas, prévoyez un bois plus épais, par exemple du contreplaqué de 10 mm pour assurer en cas de choc (un coup de genou, quelque chose de lourd qui tombe sur une façade, …).

L’ancien propriétaire de notre Sprinter avait tout simplement posé des meubles IKEA dans le fourgon. Problème : le standard pour la maison c’est 60 cm de profondeur, c’est trop pour un fourgon. On les a coupé en profondeur (50 cm si ma mémoire est bonne) pour les réutiliser. C’est une possibilité si le fourgon est assez grand et haut, en plus les meubles IKEA sont en masse sur Leboncoin :

Meuble ikea, fourgon,
Découpe sur le passage de roue

Vous pouvez aussi faire des structures en tasseaux et poser du contreplaqué dessus, ou utiliser un contreplaqué suffisamment épais pour se passer des tasseaux, en fixant les panneaux ensemble.

– Habillage des murs et du plafond, du contreplaqué en 6 mm suffit aussi, on a aussi réutilisé les anciens panneaux du précédent aménagement (gain de temps et d’argent énorme) :

Murs ancien aménagement, habillage bois mur, fourgon aménagé
Les panneaux que l’on a réutilisé (ils avaient peints et collé dessus…)

Mais comme je le disais, il faut faire en fonction du meuble :
– si un de vos meubles va avoir une ouverture ou une utilisation spécifique : se transforme en table, en lit, … Alors il faut adapter et augmenter l’épaisseur,
– si c’est un grand meuble (haut ou bas) avec peu/pas de structure (tasseaux), alors il faut un panneau épais et robuste,

On y reviendra dans des articles plus précis et détaillés.

Épaisseur du bois en fonction du panneau

On va aussi choisir une épaisseur de panneau en fonction du type de panneau !

Est-ce du contreplaqué ? De l’agglo ? Du bois massif (j’en doute 💸) ?

Chaque procédé de fabrication offre une résistance différente, selon le bois (ou les « morceaux » de bois) qui le compose et le taux / type de colle.

Pour un contreplaqué de 15 mm, l’équivalent en OSB est 18 mm et en panneau d’aggloméré 22 mm. Un CP de 15 et un agglo de 15 ne pourront pas être aussi résistants ! ☺

A noter aussi : l’essence du bois, quand il s’agit de contreplaqué, n’influe pas sur sa résistance. Qu’il s’agisse d’okoumé ou non, il aura sensiblement la même résistance à l’arrachement ou au cisaillement. Par contre l’okoumé est un bois plus dur que le peuplier par exemple, il marquera moins les petits chocs. (Merci à @Waldotheredvan pour les précisions !)

Stabilité face à l’humidité

C’est une notion importante. Voire essentielle. C’est sûrement le critère le plus important pour les fourgons, sur laquelle on fait parfois une croix -à tord- pour des raisons de budget.

Les tests de résistance à l’humidité sont réalisés en trempant les panneaux de bois pendant une journée complète dans une eau à 20°C. Le contreplaqué classe 3 (par exemple l’okoumé) gonfle de 0.3 mm alors qu’un panneau en OSB 3 va bouger de 1.8 mm, soit 6 fois plus.

Je vous laisse imaginer les variations quand vous allez être dans votre fourgon en montagne en hiver, avec le chauffage, les habits qui sèchent et la casserole de pâte sur le feu, comment le bois va travailler. Si vous vous reconnaissez, il faudra mettre du budget sur le bois 😉!

Pour des meubles en contact avec l’humidité, le « contreplaqué marine » est recommandé, qui est généralement du contreplaque en okoumé ou en pin maritime. Il existe en okoumé extérieur (twin) et en okoumé complet, ce qui change notablement le prix au m².

Dans le caisson bois qui fera la base de votre douche, où l’eau chaude coulera à flot, il n’est pas question de faire des économies de bout de chandelle : il faut un panneau de bois qui ne va pas travailler à l’humidité. Surtout si vous choisissez une peinture / résine hydrofuge qui n’a pas intérêt à travailler sinon ça va craqueler.

Émission de particules dans l’air (COV)

Le contreplaqué a une mention A+ pour sa faible émission de particules, lié au formaldéhyde. Un OSB est plus emprunt de colle et sera nocif pour votre santé, les particules dans l’air sont importantes pour un petit volume fermé.

Certains OSB ont été conçu pour l’intérieur et sont traités différemment. Si vous souhaitez de l’OSB, il faut acheter les bons panneaux et ne pas se contenter des prix au m².

Les panneaux de bois en aggloméré et MDF sont très chargés en formaldéhyde. Si vous optez pour ces panneaux, prenez des E1 sans formaldéhyde.

Isolant

Oui, le bois offre le dernier rempart au froid et à la chaleur avant de vous atteindre. Par exemple, un panneau de contreplaqué offre de 0.11 à 0.15W/m.°C selon la densité (je vous renvoie à la catégorie Isolation, si besoin).

Compte tenu de la faible épaisseur et des différences entre les types de panneau bois (OSB, MDF, Agglo), je ne vais pas comparer les types de panneaux de bois sur leur qualité d’isolant.

Déjà, il faudrait trouver les données, les fabricants de panneau en bois ne vont pas payer une étude pour appuyer une mauvaise isolation, n’étant pas le but de leur produit. Le MDF est annoncé comme un isolant thermique, on y revient 👇.

A noter tout de même qu’il existe des contreplaqués destinés à l’isolation phonique, comme à l’isolation thermique. Si vous n’êtes pas du bâtiment, vous n’en avez pas entendu parlé, tout simplement parce que … le prix 🧐. On peut trouver un panneau de contreplaqué en 12 mm en 250 x 122 cm à 200€ chez Leroy Merlin.

Choisir son habillage bois pour fourgon

Le poids est un point essentiel à considérer, avec les critères évoqués plus haut. Voici les principaux panneaux que vous pouvez trouver et leur densité.

Dans un fourgon, je pense qu’en cumulant tous les panneaux utilisés on atteint un demi mètre cube :

Densité
kg / m3
Contreplaqué Peuplier450
Contreplaqué Okoumé500
Contreplaqué Bouleau650 – 700
Contreplaqué Pin Maritime600
Panneau médium MDF750
Panneau Aggloméré650 – 750
Panneau OSB 3600 – 700
Poids des différents panneaux de bois

Les poids varient fortement d’un type à un autre, pour le poids il faudra privilégier le contreplaqué, plus léger pour les grandes surfaces.

Quand aux tarifs, les prix publics sont de cet ordre la :
– Panneau d’OSB 3 = 9€ / m² en 12 mm
– Panneau d’aggloméré : 5€ / m² en 10 mm
– Panneau MDF : 6€ / m² en 10 mm > 11.4 €/m² en 10 mm hydrofuge
– Panneau Contreplaqué Okoumé : 18€ / m² en 10 mm > 20€ /m² en 10 mm CBT-X

Je me base sur les prix chez les spécialistes ex : SmBois (tarifs plus intéressants qu’en GSB comme Leroy etc). Pour ceux qui ont un Kbis, pensez au pros comme Dispano, etc, qui ont des prix préférentiels pour les pros.

Maintenant que l’on sait comment trier les différents panneaux en fonction des critères, qu’est ce qui existe ? On a mentionné à plusieurs reprises le contreplaqué :

Du panneau de bois contreplaqué pour le fourgon ?

Le panneau de bois en contreplaqué est le plus utilisé dans les fourgons. Avant de faire notre fourgon, n’y connaissant rien, j’appelais n’importe quel panneau de bois par « contreplaqué » 😅. Pourtant, ce type de panneau est spécifique (c’est même breveté !) : il est léger, stable et avec d’excellente résistance mécanique.

Pour fabriquer du contreplaqué, on déroule le bois qui devient alors de fines lames qui sont collées et pressées à chaud : le contreplaqué devient résistant et offre une belle apparence.

Un schéma qui explique comment on part de l’arbre (issu du PDF en bas de page):

Contreplaqué, Fabrication contreplaqué, habillage bois, bois fourgon, bois van
Visualisation simple des étapes de fabrication du contreplaqué

Selon son épaisseur, on peut alors facilement le cintrer : ce que nous avons fait (non sans mal) pour nos entourages de fenêtres, en mettant le CP dans l’eau bouillante. On me dit dans l’oreillette qu’il existe du CP cintrable, avec de minuscules rainures sur les deux faces pour le cintrer facilement (si j’avais su…).

Par exemple, pour un CP de 3 mm en okoumé, on peut cintrer courber sur 60 cm contre 72 cm pour le pin. A noter que le pin se cintre moins bien que l’okoumé.

Pour un fourgon aménagé ou un van, il faut privilégier du contreplaqué :
classe 2 = intérieur humide : jusqu’à 85% d’humidité quelques semaines par an. C’est rapidement atteint quand on cuisine dedans.
classe 3 = extérieur, c’est le top, on est serein quand à l’évolution du bois. Cela permet de ne pas « gronder » sa moitié quand elle prend une douche fumante avec les lanterneaux fermés (coucou Louise).

La mention NF Extérieur CTB-X est le top niveau contreplaqué.

Le contreplaqué de classe 1 n’est pas adapté car il est destiné à un intérieur sec : même si vous vivez dans un pays sec, vous allez dormir, cuisiner et danser dans le van : entraînant de la condensation.

BalsaPeuplierOkouméBouleauPin maritime
HumiditéIntérieur humide (okoumé)En CBTX : adaptéEn CBTX TwinRésiste à l’humiditéCBTX : Gère bien l’humidité
AspectClairTrès clair, lisseClairClair et Qualitatif« Zebré »
Densité / PoidsTrès léger : 200 – 250kg/m3Léger : 400 à 500 kg / m3Léger : 500 kg / m3Lourd : 680 kg / m3Moyen : 600 kg / m3
Résistance14 mm minimumTendre : marque les chocs+ Résistant que le peuplierTrès résistantRésistant, Différents niveaux de qualité (nœuds, trous)
Prix90€ / m² en 14 mm18 € / m² en 12 mm (⚠ prix non CBTX)25 € / m² en 12 mm Twin26 € / m² en 12 mm17 € / m² en 10 mm
ConclusionLe plus légerIdéal pour le budgetSolide, léger et résistant à l’humiditéSuper solide mais lourdDifférents niveaux de qualité
Différents contreplaqués pour fourgon

Certains panneaux ne sont pas faciles à trouver selon votre région ! Bonne chasse 😉

Contreplaqué d’Okoumé pour fourgon ?

L’okoumé transformé en panneau de contreplaqué est une essence de bois tropicale, légère et résistante.

L’okoumé est parfait pour habiller son fourgon :
– Sa densité (04. – 0.5) ne va pas « trop » alourdir le fourgon,
– Il peut être utilisé en extérieur car il résiste bien à l’humidité : donc dans un fourgon où il sera confronté à la condensation et aux grandes variations de températures,

Il est tellement résistant à l’humidité que les fabricants testent le contreplaqué tout okoumé en le plongeant dans l’eau bouillante, pendant 3 jours … ! 😅

Contreplaqué en Pin maritime

C’est l’alternative à l’okoumé, et contrairement à l’okoumé, on en trouve d’origine France. Il est cependant plus lourd avec une densité de 0.53 – 0.55.

Il est beau, permettant de l’utiliser brut si l’on veut. Si vous le cherchez, il faudra se tourner vers des grossistes en matériau, où vous le trouverez à un prix correct, Dispano, Point P, etc.

Contreplaqué de Peuplier ?

Comme le pin maritime, le peuplier vient majoritairement de France, de Poitou Charentes.

Il est tout aussi léger que l’okoumé, mais il est simplement recommandé pour l’intérieur, ici il ne résistera pas à l’humidité alors si vous pouvez offrez-vous l’okoumé ou le pin maritime.

Contreplaqué de Bouleau

J’ajoute ce bois grâce aux premiers commentaires qui en parlent. Le bouleau est un contreplaqué apparemment très utilisé car il est plus résistant que le peuplier et aussi bien qualitatif, d’un aspect visuel, ça fait un beau meuble !

Cependant, son poids faible sera dans le poids ! Il est lourd, environ 650 – 700 kg/m3, quand le peuplier est à 450 kg/m3. Le prix est aussi plus élevé car c’est un panneau généralement 100% bouleau.

Contreplaqué Balsa

Utilisé dans l’aéromodélisme mais aussi les bateaux, ce contreplaqué est un sandwich entre 2 triplis (trois plis) d’Okoumé 3 mm et du Balsa au milieu. Une des deux faces d’okoumé est d’une meilleure qualité pour la surface visible.

Quels avantages : la résistance du bois exotique grâce à l’okoumé et la légèreté du balsa, qui est annoncé à 240 kg/m3 !

Cela permet alors d’avoir un panneau de 250 kg/m3, imbattable contreplaqué. Il existe en classe « Intérieur Humide » le minimum pour les fourgons.

J’ai enfin obtenu un prix « distributeur » qui pique un peu, on est aux alentours de 88€ TTC / m², un budget qui va refroidir beaucoup de monde.

Contreplaqué mono-essence, combi ou twin ?

Le mono-essence est un contreplaqué composé d’une unique essence (et oui c’était facile), le « tout okoumé » par exemple est conçu uniquement avec des plis d’okoumé.

Le combi (sortez Volkswagen de votre tête) est le croisement de plusieurs essences comme okoumé / peuplier, alors que le twin est en « sandwich » entre une autre essence, comme le okoumé « extérieur » qui est composé d’okoumé seulement sur les faces et de peuplier (exemple) à l’intérieur.

Panneau en OSB pour fourgon

A la différence du contreplaqué, le nom n’est pas explicite, car il vient de l’anglais : Oriented Strand Board (très agréable à prononcer avec l’accent forcé). C’est l’équivalent d’un nuggets de bois, ce sont les « restes » : les grands copeaux de pin (ou de peuplier selon les régions) sont croisées sur 4 couches et collées sous pression à chaud avec une résine.

Il y a environ 95% de bois, le reste étant la cire et la résine. Ses champs d’application sont très larges, car avec 5% de marge « chimique », on peut faire ce que l’on veut :
– Panneaux de dimensions sur mesure (donc immenses),
– Panneaux rigides pour couler du béton,
– Bloquer l’humidité,
– Indéformable
etc.

Ils sont autant utilisés dans la construction que dans l’emballage, pour leur simplicité, rapidité de mise en œuvre et leur coût très faible.

Vous trouverez de l’OSB de 6 à 40 mm.

Choisir l’OSB 1, 2, 3 ou 4 ?

Comme pour les contreplaqués, il y a des différents types de panneaux bois en OSB :
L’OSB 1 est destiné à l’intérieur et sec uniquement (ex: l’établi du garage à la maison),
L’OSB 2 peut être posé à l’extérieur mais au sec,
L’OSB 3 peut lui être en conditions humides (intérieur parfois humide),
Quant à l’OSB 4, il est au top de l’humidité, vous pouvez en faire une planche de surf ! NB : je rigole.

Vous trouverez des classes d’OSB allant de P1 (intérieur sec) à P7 (contraintes + humide)

Quand on parle d’un fourgon aménagé, d’un van ou d’un camion, on se tournera vers l’OSB 3 ou l’OSB 4. L’air de nos véhicules n’est pas sec, avec la condensation, l’humidité, l’air que l’on expire, la cuisine, etc, comme on l’a dit plus haut.

Il existe un seul fabricant national, Kronofrance, distribué à peu près partout.

OSB sans formaldéhyde ?

Le point négatif de l’OSB en intérieur, surtout en grande quantité et dans un petit espace comme un fourgon aménagé, c’est les émissions de particules (COV). Comme pour les isolants, les peintures et tous les produits que l’on utilise, limiter les émissions de particules volatiles c’est limiter l’impact sur notre santé. Encore plus en présence d’enfants et nourrissons.

Il existe des panneaux d’OSB qui sont exempts de formaldéhyde, le composant nocif qui fait le liant des copeaux du panneau.

Vous trouverez de l’OSB 3 et 4 sans formaldéhyde, un peu plus cher que « l’entrée de gamme ». C’est le prix pour éviter ce « produit cancérigène, mutagène et toxique » (comme défini par l’Union Européenne) qu’est le formaldéhyde.

Panneau MDF Médium

C’est un panneau composé de fibres de bois, à densité moyenne : d’où MDF pour Medium Density Fiberboard. Il existe aussi du HDF qui est plus lourd : 800 kg / m3, contre 750 kg/m3 pour le MDF.

Le panneau médium ou MDF existe en 5 à 30 mm, dans de très grandes dimensions.

Fabrication du MDF

Il est fabriqué par assemblage de bois déchiqueté, trié, lavé, défibré (à la vapeur), collé, séché puis pressé. C’est un processus assez proche de l’OSB. Sauf qu’il n’y a aucun nœud dans le bois, aucune irrégularité à la coupe, à la défonce : c’est net et régulier.

Avantages et inconvénients du MDF

Comme le procédé est fait par encollage, on retrouve le même problème que l’OSB : l’émanation de formaldéhyde. Une personne qui y est sensible peut faire des crises d’asthme avec une faible exposition. Alors dans un fourgon … Si vous êtes sujet à l’asthme : pas de formaldéhyde!

C’est un bois très simple à peindre, car il est très lisse.

Cependant, c’est fragile : il n’absorbe pas la flexion. D’un autre angle, c’est un avantage car il ne se déforme pas.

Très mauvais avec l’eau : certains sont alors mélaminés pour être protégés de l’eau et ainsi on les retrouve dans les tables des véhicules aménagés d’usine (on en parle plus bas).

Il existe aussi le medium plaqué, pour une belle finition effet bois massif, même si c’est 10 fois plus cher que le MDF simple.

Panneau aggloméré

Les panneaux de bois aggloméré sont la réutilisation des sciures de bois, pressées à chaud et collé. Ici, le taux de colle est inférieur à 10% du panneau de bois, ce qui est déjà énorme, on retrouve le problème de formaldéhyde. La majorité des panneaux sont revêtus pour limiter les émissions de particules.

Les parties supérieure et inférieure du panneau sont fortement pressées, pour un rendu lisse et net. Aussi, les copeaux en surface sont plus fins que le milieu, pour un meilleur résultat. On voit bien la différence sur le milieu du panneau (cf plus bas).

Le sol de notre fourgon, que l’on a gardé du précédent aménagement, est en agglo. Je pense que c’est du 15 mm, c’est solide, même si les panneaux grincent en frottant entre eux par endroit (ça fait vieille maison : c’est drôle).

Vu que c’est sous le lino, c’est pas gênant et ça nous embêtait de jeter ces 10 m² de bois pour en mettre un autre, on l’a conservé.

Panneau agglo, aggloméré, sol fourgon, sol van
Notre panneau d’agglo au sol

On a laissé l’agglo, comme on a laissé le multicouche + liège 5 mm que l’ancien proprio avait mis. On peut témoigner pour dire que c’est très insuffisant pour isoler! Cf les articles sur l’isolation où j’en parle.

Quel agglo choisir ?

Il existe de nombreuses classes en ce qui concerne les panneaux en Agglo :
– Résultat visuel : Qualité A ou B (pour ceux qui le laissent brut et visible)
– Résistance à l’humidité : P3, P5 et P7,
– Milieu sec : P1, P2, P4 et P6,

Le P3 sera le panneau d’agglo qui résiste à l’humidité le plus « fragile » quand aux contraintes. Si vous faites un lit en agglo par exemple, partez sur du P5 voire du P7 le plus résistant aux contraintes, ça serait dommage qu’il craque en allant dormir 😉.

panneau bois, agglo, mdf, sol fourgon
Notre sol après pose du lino

Différence entre OSB, Agglo et MDF ?

Tu vas me dire « l’aggloméré c’est comme l’OSB et le MDF, non ? », dans le procédé oui, car ces trois bois sont pressés et collés. Mais :
– Le MDF utilise du bois déchiqueté, régulier et avec un résultat propre,
– L’OSB utilise des grands copeaux de bois (il faut visualiser un copeau version XXL),
– L’aggloméré lui, utilise les déchets du bois simplement brut : le centre est nettement composé de sciures, les faces sont très compressées pour un rendu lisse.

Panneau de MDF, Panneau AGGLO, panneau osb
MDF, OSB et Agglo ont des différences visuelles et mécaniques !

Ou voit clairement les différences de matière première et de finition, de résultat. Même si l’OSB est utilisé dans certains projets d’architecture aujourd’hui, c’est un bois peu « esthétique » s’il n’est pas recouvert.

Panneau mélaminé ou stratifié

Le mélaminé ou le stratifié est un panneau de MDF, d’aggloméré ou encore de CP recouvert d’une feuille décorative, pour donner de belles finitions. On prend du MDF ou de l’agglo car ce sont des bois peu coûteux, tout simplement.

C’est bien, mais on sait que ça ne dure pas, si vous avez déjà eu des tables en mélaminé, si elle prend un choc, qu’elle est abîmée, qu’elle prend la chaleur (une casserole), c’est le drame.

La feuille décorative a l’avantage se nettoyer plus facilement qu’un panneau de bois brut ou massif, car c’est comme du plastique, ça part à l’éponge.

La différence entre mélaminé et stratifié

Mélaminé : Panneau de bois (MDF ou aggloméré) sur lequel est posé une feuille de papier pleine de résine et formaldéhyde (la mélamine). C’est très sensible aux chocs et aux frottements répétés. On retrouve ici ce doux composant chimique!

Stratifié : Panneau de bois (MDF ou aggloméré) sur lequel on colle une feuille décorative sous haute pression. Plus résistant que le mélaminé, notamment aux rayures et à la chaleur (le coup de la casserole chaude).

Evidemment, il y a les champs du panneau à faire, sinon le résultat est peu satisfaisant 😉!

Ces meubles Formica (c’est une marque) sont donc en stratifié et désormais vintage = hors de prix.

Table stratifié, formica, panneau de bois, agglo
N’est-elle pas magnifique ?

Panneaux de bois pas cher

Evidemment que l’on commencer par chercher au moins cher… Entre l’habillage des murs, du sol, du plafond et des meubles, on sort un gros billet pour la menuiserie du fourgon.

Alors plutôt que d’acheter le bois le moins cher donc peu durable et fragile, sur quoi peut-on économiser ?
– Contacter des menuiserie pour avoir des chutes de bois, il sera de très bonne qualité et à un bien meilleur prix qu’en grand surface de bricolage. Cela va aussi permettre d’échanger avec des pro dont le bois est le métier.

Vous aurez des tuyaux, des conseils, des remarques pertinentes auxquelles votre cerveau ne peut pas penser. En vous rendant chez les menuisiers, vous pouvez voir des créations qui vous feront dire « Ah ok, ça c’est possible en fait ! ».

– S’abonner à des mots clés sur Leboncoin, certaines chutes de chantier (pro comme particulier) peuvent apparaître à bon prix, l’avantage du fourgon est que l’on n’a pas besoin de surfaces immenses (pour les meubles notamment) et que la majorité sera peinte.

Vous n’avez peut-être pas toujours besoin de neuf, ne prenez pas n’importe quoi quand même. Si vous avez de la chance, vous trouverez même du bois gratuit! Il y a des applications comme Geev qui ne font que du gratuit autour de vous par exemple.

Comparer les différents panneaux que l’on a évoqué et comprendre lesquels sont adaptés ou non, pour éviter de prendre un panneau inadapté à ton projet, ou surdimensionné.

Quel bois éviter pour les fourgons aménagés ?

On doit éviter le bois massif, donc ce magnifique plan de travail en chêne qui fera 75 kg, un poids important que vous regretterez peut-être quand vous sacrifierez votre conjoint pour rester dans le PTAC 😉.

Éviter aussi les bois TOP PREMIER PRIX que l’on a évoqué : l’OSB 1, les entrées de gamme qui ne résistent pas du tout à l’humidité et condensation.

Après, il n’y a pas de « mauvais bois » car selon votre projet, votre budget, vos destinations, vous pouvez prendre du bois de plus ou moins bonne qualité. Pensez à faire du durable, même si votre voyage ne dure qu’un an, les prochains propriétaires seront heureux d’avoir un fourgon qui tient pendant des années voire des décennies et ne pas être obligé de jeter tout votre bois…

Et vous le vendrez mieux qu’en disant « Ah oui, il faut juste refaire toute la menuiserie ».

Bois de palette

Suite à commentaire, je me souviens que Louise et moi avions fait de nombreux aller – retours entre la maison et les entrepôts où nous trouvions des palettes.

Au début, on avait vu beaucoup d’aménagement super jolis avec du bois de palette, du sol au plafond notamment sur Instagram. On s’est dit : parfait, c’est l’occasion de faire de belles économies, à Toulouse il y a des entreprises partout qui se délestent de leurs palettes après les livraisons.

Nous voici alors le garage plein de palettes. Mais en fait…
– Portez une palette seul(e) : c’est lourd ? Oui ! C’est super lourd, pour une dizaine de planche, on est à 10 ou 20 kg. Imaginez en faire votre sol, vos murs, votre plafond, c’est des centaines de kilos. Les images que j’ai en tête étaient celles de petits van, type H1, avec des aménagement simples qui pouvaient se permettre de perdre du poids ici.

– C’est fastidieux : utiliser du bois de palette pour son fourgon… C’est trouver des palettes, les ramener, les disséquer au pied de biche, les nettoyer et enfin les protéger.

– Palettes traitées : ce que l’on ne savait pas, avant d’embarquer n’importe quelle palette qui nous faisait de l’œil, c’est qu’il y a différents types de palettes.
Il y a les palettes non consignées (sans marquage), un peu fragiles, destinés à un aller simple et les palettes consignées (marquage EUR ou EPAL : circulent dans l’Europe). Comme les gobelets d’un festival, ce sont des palettes destinées à être réutilisées, elles sont donc traitées à chaud puis séchées pour éviter les insectes qui pourraient endommager le bois. Si le traitement est à chaud (marquage HT : aucun risque), mais si le marquage est au bromure de méthyle (marquage MB), c’est nocif ! C’est interdit depuis 2010 mais sait-on jamais, évitez d’en mettre dans le fourgon.

Alternative au bois pour le fourgon

On m’a parlé du panneau dibond (merci Denis), qui n’est pas un panneau bois, pour ceux que ça intéresse. C’est un panneau en polyéthylène en sandwich dans deux plaques d’aluminium (3 mm).

panneau dibond aluminium polyethylene fourgon
Le sandwich de dibond en question

Il est donc résistant, ne craint pas du tout l’humidité, facile à nettoyer et surtout très léger (3.8kg/m²). La difficulté est alors la conception du meuble (plus compliquée que le bois), et la réalisation des meubles qui est un peu plus technique.

panneau dibond meubles bas fourgon
Meuble réalisé en panneaux dibond
meuble fourgon paneau dibond 1
Meuble dibond panneau alu – polyethylene

Bon après, on peut parler du prix… On le trouve à environ 50€ /m² chez Casto par exemple.

Conclusion

Pour son poids, sa résistance à l’humidité, sa faible teneur en formaldéhyde, son aspect, le grand gagnant est le contreplaqué type okoumé /ou pin maritime. Vous pouvez l’utiliser pour le plafond, les parois, les meubles…

Cependant, l’aggloméré peut être utilisé pour votre sol et faire des économies (face au CP pin maritime ou l’okoumé). Certains panneaux sont conçus avec des rainures males – femmes pour jointer correctement.

Le MDF, pour sa très faible résistance à l’humidité, n’est pas conseillé.

Pour l’OSB, il faudra un panneau résistant à l’humidité et sans formaldéhyde, à voir alors la différence de prix avec un contreplaqué okoumé ou pin maritime et ainsi bénéficier d’un bois bien plus léger.


Dites-moi en commentaire si un point n’est pas clair (ou à corriger), qu’avez-vous choisi pour votre fourgon ? Mets ton e-mail en bas de page pour recevoir le prochain article sur l’aménagement 👇.

Sources :
76 pages de lecture sur le contreplaqué : Super intéressant
https://www.woodproducts.fi : Infos sur les panneaux de bois
https://www.terrevivante.org/605-eviter-le-formaldehyde.htm : Le formaldéhyde dans les panneaux

39 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires