Alimenter son fourgon en électricité

Dans l’article précédent, je parlais des alternatives aux batteries auxiliaires pour les besoins occasionnels ou modérés.

Mais pour ceux qui ont des besoins quotidiens et importants, les batteries auxiliaires sont indispensables. Il faut donc pouvoir recharger les batteries ! Mais quelles solutions s’offrent à ceux qui ont un camping-car, van ou fourgon ?

Comment recharger ses batteries auxiliaires ?
S’alimenter en électricité en fourgon

Panneaux solaires pour camping-car

C’est sûrement la source d’énergie la plus installée ces dernières années, loin devant les coupleurs et chargeurs : l’énergie délivrée par les panneaux solaires a bien des avantages.

Avantages du solaireInconvénients du solaire
• Source autonome
• Energie « renouvelable »
• Coût modéré
• Dépend de l’exposition : angle, ensoleillement, etc
• Rendement décroissant au fil des ans
• Impact écologique de fabrication

Quand installer des panneaux solaires

Le solaire a bien des avantages pour recharger les batteries auxiliaires mais c’est un coût financier et un impact écologique. Il faut donc réfléchir avant de se lancer dans l’achat dans l’installation d’un ou plusieurs panneaux solaires.

Si tu stationnes régulièrement dans des campings, tu vas pouvoir te charger en électricité via le 230v du camping en 230v : Utilise donc ton budget pour des batteries lithium LiFePO4 de grande capacité.

Si tu roules tous les jours et d’assez grandes distances, ton coupleur-séparateur fera peut-être le travail. Tes batteries seront donc rechargées régulièrement et suffisamment pour répondre à tes besoins en électricité.

Mais si tu es amoureux des endroits nature où tu passes plusieurs jours, alors les panneaux solaires sont une solution envisageable. Mais tu pourrai aussi bien alterner quelques jours nature et une nuit au camping pour charger une batterie lithium de grande capacité qui te suffit plusieurs jours.

Installation de panneaux solaires sur galerie de toit
installation de nos panneaux sur la galerie de toit

Quelle puissance de panneaux solaires choisir

On a déjà répondu à cette question dans les calculs de besoins quotidiens en électricité, c’est chouette ! Si tu as besoin de 800W /jour, il faut que tes panneaux solaires couvrent cette production et stockent suffisamment dans les batteries auxiliaires pour les consommations lorsque le soleil est couché.

Simple : un panneau solaire de 200Wh devrait donc produire 800W en 4 heures.

Mais tu dois prendre en considération que :
– La production d’électricité dépend de l’angle des panneaux par rapport au soleil : angle des panneaux sur le toit, heure de la journée, endroit sur la Terre, saison.
– La consommation d’électricité varie dans la journée, d’où l’intérêt de stocker dans les batteries auxiliaires pour la nuit (le frigo tourne 24/24 par ex.),
– Une partie de la production est perdue avant d’être chargée dans la batterie (le Lithium limite ces pertes),

Les fabricants de panneaux solaires donnent certains indicateurs sur les panneaux (au dos du panneau et sur la documentation) :
Pmax = Le puissance max en W que le panneau délivre dans les meilleures conditions. C’est l’info de base, « panneau solaire 300W » évoque généralement le Pmax.
Vmp = Le voltage quand la puissance maximale est atteinte.
Imp = Le courant quand le panneau délivre la puissance maximale

On retrouve ici la formule de base P=UxI avec Pmax = Vmp x Imp.
Pour nos panneaux 335W de chez Benq par exemple, on retrouve bien un Vmp à 54.7V et Imp à 6.13A, soit = 6.13 x 54.7 = 335.3W.

Pour un fourgon aménagé dont le toit est une surface réduite pour poser des panneaux, il faudra donc regarder le rendement du panneau solaire ! Celui-ci est fonction de la surface de captage, donc indispensable.

Les 335W que nous avons réussi à trouver avait un excellent rendement à 20.6%

Choisir son régulateur de charge de panneaux solaires

Le régulateur de charge n’est pas une option quand on installe des panneaux solaires.

Le régulateur de charge MPPT ou PWM contrôle la production des panneaux solaires pour transformer la puissance en courant utilisable qui recharge la batterie. C’est aussi un équipement qui protège la batterie.

Il permet de bien recharger tes batteries en assurant les 3 cycles de charge nécessitant 3 tensions différentes : Bulk, Absorption, Float. Sans cela, tes batteries seraient mal chargées et leur durée de vie très impactée.

Quel régulateur de charge solaire choisir : MPPT ou PWM ?
• Régulateur PWM : Peut être intéressant dans le cas d’un panneau solaire avec une faible tension maximale (= Vmp faible). Exemple: La batterie oscille entre 11 et 15 volts (selon son niveau de charge), si le panneau délivre 17 volts, le régulateur PWM ne prendra que 15 Volts.
• Régulateur MPPT : Recherche en permanence le point de puissance maximale que l’installation peut supporter. Donc peu importe l’installation solaire, le régulateur de charge solaire MPPT offre le rendement optimal (ex : 98% pour les Victron par exemple).

Quelle puissance de régulateur de charge choisir ?
Un régulateur de charge doit être adapté à la puissance des panneaux solaires et à la tension du circuit de batterie : 12V, 24V, …

Pour choisir la puissance de son régulateur de charge, il faut donc connaître la puissance totale du ou des panneaux solaires en Wc et Voc. Dans notre cas, nous avons deux panneaux 335Wc en parallèle soit une Pmax de 670Wc et 64.9V en circuit ouvert (Voc sur la documentation).

Nous avons besoin d’un régulateur capable d’absorber ces 670W et au moins 71V (avec la marge de sécurité de 10%) : le modèle 100/50 de chez Victron Energy. Il autorise 100V dans le circuit ouvert et 700W de panneaux.

Quelle marque de régulateur de charge choisir ?
L’installation solaire représente un budget, c’est pourquoi il faut être prudent quand au choix de son régulateur : il doit être fiable et efficace.

Victron est aujourd’hui la marque la plus vendue, mais si la différence de prix est trop importante avec d’autres modèles, ne pas hésiter à creuser les autres marques et les avis.

NB : Quand on installe plusieurs panneaux solaires différents, il faut un régulateur solaire par modèle de panneau solaire. Cela aura aussi l’avantage que si l’un des deux tombe en panne, tu auras toujours de la recharge.

Installation de régulateur de charge
L’espace sous les sièges passagers parfait pour l’électricité

Coupleur séparateur pour fourgon

Le coupleur séparateur est un petit boîtier électronique qui a plusieurs fonctions pour les fourgons aménagés. Il ne prend pas de place, n’est pas excessif et peut rapidement charger tes batteries auxiliaires, c’est pour cela qu’il est indispensable aux campings-car, fourgon et véhicules aménagés.

En effet, le coupleur-séparateur met en relation la batterie moteur et la batterie auxiliaire. Il le fait intelligemment et c’est pour cela qu’on a besoin de lui :

Avantages du coupleur séparateurInconvénients du coupleur séparateur
• Coût limité
• Indépendant de la météo
• Source d’énergie simple
• Nécessite de rouler
• Parfois défaillant
Coupleur Séparateur Inov Tech 480707
Notre coupleur séparateur 2 batteries (ancien aménagement)

Recharger les batteries auxiliaires par l’alternateur

L’alternateur du moteur recharge la batterie de démarrage de ton véhicule aménagé. Une fois chargée, l’alternateur peut toujours générer de l’énergie et donc charger une batterie auxiliaire ! Comme on l’a déjà dit, la batterie moteur et la batterie de servitude (auxiliaire) sont conçues différemment, c’est pour cela qu’il faut un boitier dédié à la répartition de la charge.

Le coupleur-séparateur :
– Couple les batteries moteur et servitude mais laisse la priorité de la charge à la batterie de moteur,
– Recharge la batterie auxiliaire (même s’il y en a plusieurs, selon modèle) quand la batterie de moteur est chargée,
– Se coupe lorsque le moteur est arrêté pour ne pas puiser dans la batterie de démarrage
– Est autonome et intelligent,
– Évite les surcharges (courant élevé) ou surchauffe (température ambiante) de la batterie auxiliaire pendant la charge depuis l’alternateur,

A noter que certains coupleurs délivrent une tension constante à 14V, ce qui n’est pas suffisant pour la phase « Absorption » des batteries, qui est à 14.4V. Cela peut nuire aux batteries qui ont besoin de cette phase pour dépasser les 80% de charge et se charger entièrement pour assurer un bon cyclage. C’est un point à vérifier quand on choisit son coupleur-séparateur !

Schéma branchement du coupleur séparateur

Le circuit de branchement du coupleur séparateur dépend du modèle mais aussi du nombre de batteries auxiliaires que vous avez. De manière générale, le schéma de branchement électrique du coupleur-séparateur ressemble à cela :

Comment brancher un coupleur séparateur

Voici les étapes d’installation du coupleur-séparateur (l’exemple du modèle Cyrix-ct 120A):
1. Débrancher le négatif des batteries.
2. Installer le coupleur le plus près possible de la plus petite batterie (en général la batterie de démarrage). « Au plus près » en termes de longueur de câble.
3. Connecter le pôle positif de la batterie aux boulons (ex: Cyrix : points marqués respectivement 30 et 87). Installer un fusible en série, dimensionné en fonction de la section du câblage utilisé, sans excéder 120 A, car il s’agit du courant maximum que ce coupleur peut envoyer à la batterie auxiliaire.
4. Connecter le pôle négatif (Cyris « battery -» (86)) et rebrancher le négatif aux deux batteries.

Sur ce modèle, il y a l’option Start Assist qui permet d’utiliser la batterie auxiliaire pour aider la batterie moteur si elle est trop faible pour faire démarrer le véhicule. Super utile !

Choisir un coupleur-séparateur pour van

Quel est le meilleur coupleur-séparateur ? Bonne question ! Ça dépendra finalement de ton installation :
• Les marques réputées comme Victron, Scheiber, … en proposent, et bien que le boitier soit simple, je n’installerai pas un coupleur séparateur venu d’un gros site chinois très connu. Le risque serait de faire cramer les batteries auxiliaires ou vider la batterie moteur…
• Le courant de charge max est intéressant pour recharger rapidement sa batterie auxiliaire, plus il est haut mieux c’est (certains proposent 160A) : choisir donc une section de câble et un fusible adapté,
• Compatibilité Normes Euro5/6 pour les véhicules récents,
• Aider la batterie moteur au démarrage dans le cas où elle est à plat, occasionnellement seulement, les batteries auxiliaires ne sont pas faites pour ça ! C’est une option qui peut aider.
• Voir la tension continue qu’il propose, dans l’idéal 14.4V pour une recharge à 100% de tes batteries,
• Nombre de batterie possible, si tu as deux (ou plus!) batteries auxiliaires.

Chargeur 230V vers 12V de batterie

Le chargeur 230/12v est simple quand on se branche régulièrement au camping. On en parlait dans l’article sur le choix d’une batterie auxiliaire ou non, il permet de transformer le réseau 230V d’EDF en courant 12V qui charge les batteries.

Modèles de chargeur 230/12V

Il existe un million de modèles, de marques et de puissances. Ces chargeurs sont idéaux pour ceux qui peuvent se brancher régulièrement aux réseaux 230V. A partir de 100€, il faudra choisir un modèle adapté aux batteries :

• Type de batterie : AGM, GEL ou Lithium
• Choix du voltage de sortie pour le Floating (selon le voltage nécessaire pour la batterie)
• Courant de charge max / Taille de batterie recommandée
• Nombre de batteries auxiliaire possibles
• Cycles de charge Bulk, Float, Absorption
• Certains permettent de charger la batterie moteur (démarrage)

Chargeur à découpage Inov Tech SmartCharge 25A
Notre chargeur à découpage 230V > 12V

Combiné chargeur 230/12V, convertisseur 12/230v, MPPT

Il existe aussi les combinés qui sont très pratiques car permettent de faire des économies de budget et de place.

Chargeur 230/12V + Convertisseur 12/230V : Cela peut sembler bizarre à la lecture, mais ce combiné permet de recharger tes batteries depuis le 230V mais aussi de transformer votre 12V en 230V quand tu ne seras plus raccordé au réseau.

Ce combiné va te permettre de simplifier l’installation électrique : Réseau EDF > Combiné > Sortie 12V Batterie + Sortie 230V (EDF ou Converti),
au lieu de
Réseau EDF > Chargeurs > Sortie 12V Batterie + Sortie 230V EDF > Batterie > Convertisseur 230V > Sortie 230V converti.

Si vous comptez brancher des ordinateurs portables sur votre convertisseur 12/230V, choisissez un Convertisseur « Pur-Sinus ».

Voici à quoi ressemblent les branchements de la gamme Multi de Victron :

MULTI Victron Combiné chargeur 230/12V et convertisseur 12/230V Victron
Entrée et sortie 230V en un seul boitier, connexion simple


Chargeur 230/12V + Convertisseur 12/230V + Régulateur MPPT : Celui-ci c’est donc le tout en un. Il charge votre batterie depuis les panneaux solaires du fourgon et/ou depuis le réseau EDF 230V.

En plus, il vous permet d’avoir du 230V quand vous êtes sur le réseau EDF mais aussi quand vous n’y êtes plus, en convertissant le 12V en 220V.

C’est une économie de place et de câblage qu’il faut prendre en compte quand on constate le prix. Victron propose la gamme Easysolar 12V autour de 1200€ tout de même :

EASYSOLAR Branchement du combiné tout en un de Victron : MPPT, Régulateur et Convertisseur
EASYSOLAR : Panneau solaires, Sorties 230V, alimentation batteries, entrée 230V et controleur

Éolienne pour véhicule aménagé

Pourquoi pas ! Si les éoliennes pour fourgon aménagé ou camping-car existent, c’est que certains propriétaires en installent. L’énergie générée par l’éolienne dépend du vent, comme les panneaux solaires dépendent de l’ensoleillement… Un duo parfait ?

Avantages de l’éolienneInconvénients de l’éolienne
• Vent faible pour petit modèle (5 ou 10km/h)
• Produit 24h/24
• Moins d’impact à produire qu’un panneau
• Léger (<10kg)
• Ne nécessite pas de régulateur de charge (inclus dans le corps)
• Prix correct (200 à 1000€)
• Aucun entretien
• Vent fort pour grand modèle
• Coût non négligeable
• Installation prudente : mat téléscopique ?
• Emplacement clé
• Fragilité
• Approche rapidement 1m d’envergure
• Bruit selon modèle

Alors ça paraît « compliqué » comme installation : avoir une éolienne sur son toit de van aménagé ou camping car peut sembler énorme. Cependant, c’est faisable, on peut installer une éolienne sur son camping-car.

éolienne 12v 400w pour véhicule
Une éolienne de 400W adaptée aux véhicules

Quelle éolienne pour camping-car

• Déterminer le modèle en fonction de la puissance que l’on a besoin (et du budget).
On en parlait dans l’article sur l‘estimation des besoins en électricité pour l’autonomie, c’est à partir de là que tu sauras combien tu dois produire de Wh par jour.

• Déterminer l’emplacement en fonction de la taille du modèle.
Sur la galerie de toit, sur un porte-vélos, … Les éoliennes de 100W sont légèrement en dessous d’un mètre de d’envergure.

Pour une éolienne beaucoup plus puissante, soit 400W, il faudra environ 140cm de diamètre. Le constructeur spécifie que la puissance maximale de 400W est atteinte à 50km/h, soit finalement peu!

Installer une éolienne sur un fourgon

• Fixer le mât : acheter un mat dédié ou le bricoler.
Certains sites proposent un mat qui se fixe au porte vélo en 3 points. Encore faut-il un porte-vélo et avoir confiance en ces fixations…

Sur Camping-Car Webzine, vous trouverez un tutoriel pour fabriquer un mât télescopique, qui permet donc de le baisser et le mettre à l’abris avant de prendre la route. C’est un point important, car malgré la sécurité qui empêche la rotation des pales, il faut limiter le vent en roulant.

• Branchement de l’éolienne simple : Raccorder les fils, l’interrupteur et le fusible. Tout le côté technique repose sur la fixation du mât.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.