Protections électriques : Fusible ou disjoncteur ?

Comme l’impose la norme AFNOR sur l’aménagement des véhicules, il est obligatoire que chaque circuit soit équipé d’une protection contre les surcharges de courant.

On va donc parler ici des solutions existantes, pour le courant continu 12V mais aussi le courant alternatif 230V, pour ceux qui installent un convertisseur de tension.

Comment protéger les circuits électrique d'un fourgon ou van?
Fusible, coupe-circuit, disjoncteur : Comment protéger son fourgon des surcharges

Fusible sur circuit 12v

C’est la solution la plus économique donc souvent la plus utilisée. Installer un fusible sur chaque circuit électrique permet de protéger l’équipement en cas de surcharges.

Comment marche un fusible ?
C’est une pièce qui coupe le circuit en « fondant » ou cassant, comme son nom l’indique. Il est conçu de telle manière que si l’intensité du courant électrique pour laquelle il est conçu (exemple : 10 Ampères) est dépassée, il se rompt.

Ainsi, l’électricité ne circule plus dans le circuit électrique : le défaut qui a créé la surcharge ne peut pas endommager le reste du circuit (et donc l’équipement qui est alimenté) ni risquer une surchauffe des câbles.

D’où l’intérêt d’avoir choisi une bonne section de câble, sinon les fusibles ne servent à rien !

Choisir ses fusibles 12v

Dans le cadre de l’aménagement d’un fourgon ou camping-car, on recommande les fusibles pour le 12V, mais on préférera les disjoncteurs pour le 230V, bien qu’il existe des fusibles 230V et des disjoncteurs 12v (dont on parle plus bas).

Déterminer l’ampérage du fusible

Bien qu’il existe de nombreux types de fusibles, il faut en premier lieu déterminer l’intensité du fusible que l’on va acheter et installer. Pour cela, c’est très simple. On utilise encore le calcul P=U x I pour déterminer l’ampérage d’un appareil -s’il n’est pas donné par la notice, l’étiquette ou autre-.

Ex : Pour un appareil de 100W en 12V, on aura 100/12 = 8.33 Ampères.

Il faut donc que le fusible cède s’il dépasse ce que l’appareil consomme au maximum. Ici, si le circuit atteint alors 10 ampères, c’est qu’il y a un défaut et que le fusible doit rompre pour éviter un risque électrique !

Quelle taille de fusible ?

Vous allez devoir acheter des fusibles adaptés aux portes fusibles, ne vous trompez pas. Il y a une grande différence de taille entre un fusible Maxival et Minival par exemple.

Pensez à noter la taille des fusibles que vous achetez, ou celle que demande votre porte-fusible afin d’acheter des fusibles adaptés.

J’ai noté les tailles et les prix sur le visuel ci-dessous, à vous de choisir la taille, en sachant que les standards sont les plus utilisés dans l’automobile donc souvent moins chers et partout disponibles.

NB : Un fusible est à usage unique ! Il est économique si vous n’avez pas de défaut, si votre installation électrique est mauvaise et que les fusibles se rompent régulièrement, cela peut vous coûter plus cher qu’un disjoncteur (dont on parle en dessous).

Aussi, pensez bien à faire du stock de fusibles ! Vous en trouvez des boites complètes à des bons prix sur Amazon par exemple.

On trouve également de super prix pour acheter des fusibles (porte-fusible, interrupteurs et plein d’autres petits électroniques) sur TME.EU. Les frais de port étant important, pensez à tout avant de finaliser la commande… 😊

Fusibles et porte fusible pour fourgon et camping car
Les fusibles les plus courants, leurs prix et dimensions

Installer un fusible

Une fois que tu sais quel fusible tu vas utiliser, il ne reste qu’à l’installer. Dans le visuel ci-dessus, je te montre 5 types de fusibles. J’ai omis volontairement le fusible verre qui n’est pas super pratique mais que l’on retrouve sur certains panneaux à plusieurs interrupteurs :

Tableaux à fusible verre pour fourgon
Exemple de tableau à 4 interrupteurs avec fusibles verre

Comment installer ses fusibles ?
C’est très simple : il suffit d’installer un porte-fusible et d’y installer les différents fusibles adaptés.

Il existe des porte fusibles pour chaque type de fusible, les Minival, Midival, Maxival etc. Chacun a des dimensions différentes et demande donc un support adapté. Vous trouverez différents types de porte-fusible sur Amazon.

Exemple de boitier porte-fusible
Boitier porte-fusibles équipé d’une alimentation générale

Si vous avez besoin de protéger 5 circuits électriques qui alimentent vos appareils, il suffit de raccorder chaque câble positif à l’entrée du porte fusible correspondante.
Exemples (mesurez vos besoins!):
1- Pompe à eau nécessitant un fusible de 5A
2- Prise USB = 10A
3- Chauffage = 5A
4- Lumière principale = 2A
5- Lumière douche = 1A

Vous alimenterez soit chaque ligne soit une alimentation générale du porte fusible (selon le modèle), et vous câblerez ensuite de la sortie correspondante du porte-fusible jusqu’à l’équipement en question.

Certains porte-fusibles intègrent les interrupteurs ! C’est donc très pratiques pour éviter d’avoir à câbler un interrupteur en plus. Mais parfois, l’installation électrique nécessite que les deux soient séparés car il faudra fixer les fusibles au plus près des batteries auxiliaires!

RAPPELS : la section de câble à choisir est cruciale pour une bonne sécurité.
Le câble négatif n’a pas besoin d’être protégé ni équipé d’interrupteur.

Tester un fusible

Les fusibles sont la plupart du temps vérifiables à l’œil : il suffit de voir l’état du fil ou de la pastille. Si le fusible est bon, il est entier, sinon il est fondu / brisé.

On peut aussi tester un fusible avec un multimètre (hors tension évidemment), il faut le mètre en ohmmètre et mesurer d’un pole à l’autre : si le multimètre bipe, c’est qu’il est bon.

Disjoncteurs et panneaux

Les fusibles sont moins excessifs à l’achats mais coûteux en cas de défauts car il faudra les changer régulièrement. Aussi, ce n’est pas la solution la plus simple à installer.

Il existe les panneaux et tableaux de disjoncteurs qui intègrent donc des protections qui peuvent protéger le circuit des milliers de fois : une fois installé, il n’y a plus rien à faire.

Choisir son tableau de disjoncteurs 12v

Ce que nous avons dans notre fourgon est un tableau électrique à disjoncteurs thermique réarmables 12v de Scheiber (c’est un vieux modèle que l’on a gardé).

Ce type de panneaux à 8 circuits a l’avantage d’être plus simple à installer et de protéger automatiquement et à plusieurs reprises (il suffit de le réactiver), mais il est aussi plus coûteux et l’on ne peut pas choisir un ampérage précis par ligne comme on le fait avec des disjoncteurs individuels ou des fusibles.

Par exemple, notre tableau propose 6 circuits de protection 10A et 2 circuits en 15A.

Notre tableau electrique réarmable
Tableau disjoncteur thermique réarmable

Disjoncteur individuel 12v et 230v

Lorsque l’on veut un système plus « précis » mais surtout moins chers que les panneaux de disjoncteurs, on peut ainsi choisir des disjoncteurs allant de 5 Ampères à plusieurs dizaines.

Il existe les mêmes que ceux des panneaux de disjoncteurs vendus complets, c’est à dire des disjoncteurs thermiques réarmables, que l’on trouve à moins de 4€ pièce : un calcul intéressant !

Mais il existe aussi des disjoncteurs magnéto-hydrauliques qui ne sont pas réarmables tant que l’on n’a pas identifié et réparé le problème. C’est donc plus sécurisé et précis et … 5 fois plus cher.

Disjoncteurs 230V C10 et differentiel 30mA
Nos 2 disjoncteurs pour le 230V : C10 et 30mA

👆 Pour les circuits 230v, il suffit d’acheter les disjoncteurs pour les habitations.

Dans notre cas, on a (à droite sur la photo) un disjoncteur différentiel qui protège le fourgon et ses occupants lorsque l’on est branché sur le 230v du réseau EDF (prise extérieure).

En cas de défaut sur le réseau, il coupe grâce au système magneto thermique : notre fourgon est isolé du défaut. Le disjoncteur différentiel protège aussi les occupants avec un système différentiel qui nous protège contre les fuites de courant.

Le disjoncteur à gauche sur la photo est celui qui est recommandé pour les convertisseurs de tension : il protège les appareils électriques qui seront branchés sur notre convertisseur à hauteur de 10A. D’où C10 … C signifiant courbe en C et 10 pour 10 ampères.

Cependant, entre le convertisseur de tension et la batterie, il y a un fusible 12v. 😉

Installer ses disjoncteurs 12v et 230v

Pour les installer, c’est très simple. Il faut raccorder l’alimentation générale 12v au panneau de disjoncteurs ou aux disjoncteurs et alimenter les appareils en partant des sorties des disjoncteurs.

Pour le 230V, le branchement du disjoncteur est tout aussi simple : il suffit de brancher la phase et le neutre sur le disjoncteur adapté, au circuit qu’il doit protéger.

Ainsi, chaque circuit est protégé est cas de surcharge ou défaut.

Branchement du panneau disjoncteurs thermiques
Les anciens branchements de notre panneau à disjoncteurs 12v

Coupe circuit

On n’y pense pas toujours, mais le coupe circuit peut sauver vos batteries et même votre fourgon ou camping-car !

Pourquoi installer un coupe-circuit

Il peut être indispensable si un incendie vient à démarrer par exemple : il faut couper l’alimentation électrique à la base : le coupe-circuit est là pour ça. Vous isolez immédiatement la batterie de tous les circuits électriques auxquels elle est raccordée.

C’est aussi très pratique si, en cas d’absence prolongée, vous voulez débrancher vos batteries d’un seul quart de tour. Lorsque vous ne vivez pas à l’année dans votre fourgon aménagé ou camping-car et qu’il reste des mois sans utilisation, vous pouvez éviter la décharge profonde des batteries auxiliaires.

Si vous bricolez régulièrement votre équipement électrique, c’est également très pratique, vous coupez immédiatement toute l’électricité et pouvez travailler en sécurité. Ajouter un équipement, réparer, nettoyer …

Enfin, vous pouvez l’installer sur une batterie moteur et ainsi vous assurer qu’il n’y aura aucune fuite d’électricité pendant un long repos du véhicule : ainsi la batterie sera préservée pour partir à nouveau ! Certains sont même fournis avec une clé afin d’assurer un antivol du véhicule.

Coupe circuit 12v
Exemple de coupe-circuit simple

Choisir un coupe-circuit

La majorité des coupe-circuits sont identiques ! Il sont conçus avec deux bornes qui permettent de connecter le câble positif du 12v et une poignée permettant facilement d’interrompre le circuit.

Il existe quelques coupe-circuits automatiques qui permettent de couper l’alimentation électrique quand la batterie est trop proche d’une décharge profonde. Ainsi, cela assurer à la batterie de garder une charge suffisante pour ne pas s’endommager.

Il faudra simplement choisir un coupe-circuit adapté au courant qui peut le traverser. Si votre batterie auxiliaire fait 100Ah, choisissez un coupe-circuit qui peut supporter plus de 100A.

Aussi, ne confonds pas le coupleur séparateur et le coupe-circuit ! Il existe les commutateurs, qui permettent de coupler manuellement la batterie moteur et la batterie auxiliaire et/ou isoler toutes les batteries.

Choisir son fusible : les bases

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.