Isolation thermique et phonique de fourgon

Isoler son fourgon ou van soi-demande un budget et une connaissance des notions techniques pour faire de bons choix d’isolants.

Selon tes besoins et ton projet, le choix du meilleur isolant diffère.

On te parle de tout ça 👇

• Vas-tu partir « régulièrement » pour prévoir le budget et les travaux d’isolation du van ?
• Vas-tu partir dans des saisons et/ou des zones chaudes et/ou froides ?

Quels critères pour choisir l’isolation du van ?

Si tu débutes tes recherches, tu peux vite te perdre entre les termes techniques et le choix proposé en ligne (ou en magasin).

Mais finalement, il n’y a pas 50 possibilités « envisageables » pour isoler ton fourgon : tant par le poids, l’espace ou le prix qu’ils coûtent. 😉 Si tu prends 5-10 minutes pour lire tout l’article, tu sauras ce qu’il faut !

Isolant thermique du fourgon : Indicateurs

NB : Les notions techniques facultatives seront en italiques, car on sait que c’est vite pesant, mais certain(e)s ont besoin de savoir ! 😀

Conductivité thermique : la conduction de chaleur

La conductivité thermique (λ ou k) doit être la plus faible possible, car elle signifie que le matériau résiste bien au transfert d’énergie par conduction.

Notamment pour l’hiver, le froid doit être le plus lentement possible transféré dans ton fourgon.

Tu trouveras cette valeur avec le signe λ lambda ou k ou K, qui s’exprime en watts par mètre-kelvin W/(m.K).

Pour un fourgon, où l’épaisseur d’isolation est un critère important, il faut être attentif à la valeur de conductivité thermique pour avoir le meilleur ratio épaisseur / isolation thermique. Si tu ne fais pas attention à l’épaisseur en comparant les résistances thermique, tu peux te méprendre.

C’est à partir de la conductivité thermique et de l’épaisseur du matériau qu’est calculée la résistance thermique R.

Détails pour les curieux : Cette dernière est utilisée en tant qu’objectif, on vise par exemple une résistance thermique de 5 (Objectif obtenu avec après un étude thermique … Donc plutôt pour les maisons 😉), avec par exemple la laine de coton, qui a une conductivité de 0.047 W/m.K
R=5 m².°K/W
λ = 0,047W/(m.°K) 
R= e/λ
e= R*λ= 5*0.047 = 0.235m.

Dans cet exemple, si l’isolation était uniquement constituée de laine de coton, on aurait besoin de 23.5cm d’épaisseur de ce matériau.

Chaleur spécifique / capacité thermique

La « chaleur spécifique » (par rapport au poids) ou « capacité thermique » (par rapport au volume) doit être la plus haute possible.

C’est la capacité du matériau isolant à emmagasiner la chaleur.

C’est cela qui indique à quel point le matériau vous protégera de la chaleur, donc important pour l’été où les voyages en pays chaud.

Donnée en C ou S sur les sites, elle s’exprime en J/Kg.K .

Résistance à la vapeur d’eau, humidité

C’est un point important qui est lié au choix d’apposer ou non un frein vapeur ou pare-vapeur, afin de protéger ton isolation de l’humidité qui pourrait lui nuire.

Pour limiter la condensation dans le van et protéger l’isolation, on a posé un frein vapeur :

ℹ La résistance se caractérise par Sd ou μd. Plus la valeur Sd = (μ x épaisseur) est élevée, plus le matériau sera étanche à la vapeur d’eau.

C’est une notion importante pour un fourgon aménagé dans lequel on va cuisiner, dormir mais surtout avoir des fortes différences de saisonnalité.

Le facteur de résistance à la vapeur est noté μ , elle s’exprime en mètres (mais parfois en 20 cm 😔) et indique l’épaisseur de lame d’air équivalente.

Diffusivité thermique ou déphasage

Cela reprend les deux notions précédentes, c’est l’inertie thermique.

ℹ C’est la capacité du matériau à ralentir la transmission de la chaleur. Donc très important l’été, car cela permet de lisser la température avec l’alternance « chaud le jour » puis le « frais de la nuit ».

Elle s’exprime en général en heure pour 20 cm (ou par mètre, selon les sources), et devrait (dans l’idéal) être de 10h.

Le liège expansé peut se vanter d’avoir un des meilleurs déphasages : 13h, ce qui est énorme.

Densité du matériau isolant et poids du fourgon

La densité du matériau, c’est la masse de l’isolant, (kg/m3) cela va limiter la chaleur dans ton fourgon aménagé.

Le liège expansé a une densité de 120kg/m3 alors que la laine de mouton est à 35kg/m3. Une densité haute augmente le déphasage (ci-dessus).

Ne cumule pas plusieurs isolants lourds, au risque de devoir supprimer de l’aménagement quand tu passeras sur la balance à fourgon… 😉

Isolation phonique d’un fourgon aménagé

Une bonne isolation phonique peut réduire le bruit de 30 décibels : ce qui est énorme. C’est ramener le bruit d’une tondeuse à celui d’une conversation normale…

Ceux qui ont de l’expérience le savent, il est important de choisir des isolants qui protègent du bruit extérieur, comme du bruit intérieur.

Autant pour le bruit aérien que les impacts : la route à proximité ou la grêle peut nuire à ton sommeil !

Le son se déplace par l’air ou par vibration à travers d’une paroi. Donc plus une paroi est étanche à l’air et « lourde » = absorbant les vibrations, plus tu seras à l’abri!

En fourgon, l’air tout comme les vibrations sont deux points à solutionner.

Les seuils de décibels que l'on rencontre
D’où l’importance d’une bonne isolation phonique !

Comment choisir un bon isolant phonique ?
Il doit avoir une densité et une épaisseur les plus hautes possibles (c’est le cas des isolants comme laine de chanvre, fibre de bois, biofib, …).

D’où l’intérêt de combiner des isolants qui ont ces propriétés là.

Le liège expansé ou projeté est un des seuls isolants que l’on « colle » à la tôle, il réduit ainsi énormément les vibrations. C’est aussi ce qui fait pencher la balance pour l’Armaflex auto-adhésif dont on parle plus bas.

Tout autant, il est confortable de savoir que les voisins ne nous entendent pas, que l’on ne dérange personne.

Impacts environnementaux des matériaux d’isolation

Autant dans ton fourgon que pour la planète, il faut utiliser au maximum des produits naturels! C’est bon pour ta santé, durant la pose mais aussi pour chaque jour que tu passeras dans le fourgon, à ne pas respirer des produits chimiques. 🍃

Le liège expansé et le Biofib Trio sont les isolants que nous avons choisis pour isoler naturellement notre Mercedes Sprinter, en plus de leurs excellentes performances et leur prix accessible.

Pourquoi et comment isoler au liège expansé :

Prix de l’isolation d’un fourgon au m²

Il est compliqué de chiffrer le budget que représente l’isolation. Pourtant, suivant la taille de ton fourgon et le niveau d’isolation que tu souhaites, la note peut vite grimper.

NB : Le marché de l’isolation est conçu principalement pour l’immobilier, c’est pourquoi les quantités et conditionnements sont parfois difficiles à adapter à nos projets.

• Commence par mesurer les parois à isoler : Hauteur en m² x Largeur en m² = m² à acheter. Additionne ensuite toutes les parois, le plafond, le sol, les portes…

Prévoir large : les conditionnements ainsi que les frais de port ne sont pas destinés à de petits chantiers. Si tu dois commander à nouveau pour avoir sous-estimé les besoins d’isolation de ton fourgon, tu vas t’en mordre les doigts.

Nous, ce fut sur le scotch de frein-vapeur… Il coûte déjà cher, mais alors avec les frais de port fixes, pour 1 seul rouleau, ça pique.

Il faut prévoir large car tu feras des erreurs dans tes mesures et dans tes découpes, et que certains isolants sont délicats (le liège expansé par exemple). Mieux vaut revendre ou donner le petit surplus.

Une fois que tu sais quelles quantités il te faut, tu peux comparer les prix en magasin et en ligne. Pense à tous les contacter : frais de port, délai de livraison et surtout les marges de négociation (en faisant jouer les prix des concurrents si besoin).

• Pense aux « à côté » de l’isolation : colle, scotch, tasseaux, …

Épaisseur d’isolation nécessaire

Outre le budget, l’isolation va aussi grignoter l’espace de vie de ton fourgon. Tu pourrais poser une isolant de 10 cm d’épaisseur mais tu perdrais tellement de place que ne pourrais plus tenir debout, ni dormir en largeur (si c’était le cas avant).

Il faut donc envisager ce que tu peux te permettre de perdre pour l’isolation. Par exemple si tu as un lit en largeur, il faudra peut-être simplifier l’isolation au niveau de la tête et pied de lit (ou poser des fenêtres à cet endroit, c’est le plus malin).

Dans notre cas, nous avons mis 6.5 cm d’isolation (Liège expansé 20mm et Biofib Trio 45mm), ce qui correspond aux renfoncements (longerons) des parois. Nous avons mis uniquement le liège au niveau de la tête et du pied de lit pour avoir environ 175 cm de long.

Pourquoi et comment isoler au Biofib’Trio

Autres critères de réflexion

La résistance au feu : Un point important pour des fourgons qui sont équipés en électricité et en gaz, donc en risque d’incendie. La majorité des matériaux, même naturels, ont une bonne résistance au feu.

La facilité de pose : Le liège expansé est par exemple très friable et fragile, il se posera quasiment que sur des surfaces plates. Aussi, un isolant difficile à poser sera plus source des ponts thermiques.

La longévité de l’isolation : Il faut être vigilant à ce point car certains isolants peuvent se tasser et ainsi devenir inutiles. Comme pour l’humidité (vu plus haut), car un fourgon est très sujet aux vibrations et à la condensation.

Meilleure isolation pour fourgon aménagé

C’est une grande question, alors j’ai fait un gros travail de recherches sur l’isolation (tu peux le voir dans la catégorie dédiée) pour essayer d’y répondre.

Top 10 isolants thermiques pour fourgon

On a fait ici un comparatif des isolants thermiques et phoniques possibles pour un fourgon, il y en a d’autres !

Il en existera des nouveaux, des plus chers, des compliqués à poser, (outre les aberrations écologiques comme la mousse expansive) le tableau n’est donc pas exhaustif.

Aussi, chaque variation d’épaisseur change les propriétés thermiques citées : ce tableau sert à donner une idée en fonction de ton budget et du niveau d’isolation que tu souhaites

Les meilleurs isolants naturels sont dans ce tableau comparatif :

Tu peux cliquer sur les tableaux pour les agrandir :
Le tableau qui compare les Isolants naturels
Tableau Comparatif des isolants naturels pour fourgon aménagé

Le tableau des Isolants non naturels
tableau comparant les isolants de fourgon qui ne sont pas naturels

NomPrix /m² ou kgConductivité thermique W/(m.K) = Froid –Capacité thermique en J/(Kg.K) = Chaleur + Résistance à l’humidité (Sd)Masse volumique kg/m³  Avantages
Panneaux Laine de bois 40mm (type Steico Flex 036)5€0.0362100 ≤ 260
Liège Projeté (type Subermarine Pot 12kg)15 à 25€0.038?0.09?
Laine de mouton Rouleau 50mm9€0.03810001 à 230
Biofib’Trio Panneau Chanvre, Coton et Lin5€0,03818000.0730
Liège expansé plaque 20mm8€0.04016700.4 à 2.2120
Panneau Chanvre et Ouate6€0.0401800245
Vrac* Laine de Mouton5€0.041?1 à 29 à 12
Laine de Mouton Aiguilletée Rouleau9€0.042560
1 à 213.5
Vrac* Laine de Coton3€0.04251600?20
Fibre de bois Panneaux 35mm12€0.04921001 à 2180

*Pensez au vrac pour l’isolation des endroits difficiles d’accès comme les petits longerons, les portes etc.

Légende :

note : Meilleur isolant sur ce point
note : Participe beaucoup à l’Isolation phonique
note : Isole de la chaleur
note : Isole du froid
note : Isolant naturel / peu polluant

Ci-dessous, les isolants qui peuvent être utilisés pour l’isolation d’un fourgon mais qui n’ont rien de naturel.

NomPrix /m² ou kg Conductivité thermique W/(m.K) = Froid – Capacité thermique en J/(Kg.K) = Chaleur + Résistance à l’humidité (Sd) Masse volumique kg/m³ Avantages
Armaflex* Auto adhésif 25mm19€0.035?200?
Laine de verre Rouleau 280mm10€0.03884012.5
Laine de roche Panneau 450mm4€0.039840125
Polystyrène extrudé XPS en panneaux 50mm10€0.0325840100 à 20025
Polyisocyanurate (PIR) en panneaux13€0.02813003025
Multi-couche**6€0.469???

*Armaflex: Cet isolant est pratique car très simple à poser sur un fourgon étant auto-adhésif. Cependant il est conçu initialement pour un usage assez spécifique qu’est l’isolation des tuyaux : voir la documentation fabricant d’Armaflex . Si cela vous intéresse, j’ai écrit un article sur l’isolation à l’Armaflex.

Il a de bonnes qualités isolantes, une épaisseur adaptée et facilite énormément l’isolation.

Comment bien isoler son van à l’Armaflex :

⚠ Attention aux vendeurs de faux armaflex chinois sur certaines marketplaces. Choisissez par exemple ce vendeur d’Armaflex autocollant, qui semble fiable (très bien noté, beaucoup d’avis, boutique physique).

**Multicouche: Évitez tout simplement cet isolant. Il s’appelle « isolant mince » mais nécessite deux centimètres d’air de chaque côté, donc presque 45 mm qui correspond au Biofib Trio… Dans un fourgon, 45mm sur chaque paroi c’est pas rien !

Aussi, une mauvaise pose de multicouche ne fera que servir de « pont thermique » au chaud comme au froid. Voici une étude un peu développée sur le sujet.

NB : Ces données sont indiquées pour une installation bien réalisée et ne sont pas garanties, ce sont mes recherches sur un bon nombre de sites qui sont peut-être parfois biaisés par les fabricants (ex : sur le site du multicouche, il n’y a aucune donnée !).

Meilleur isolant phonique

Les isolants phoniques « seuls » sont assez rares, ils sont listés dans le tableau des isolants thermiques ci-dessus.

Le liège est généralement choisi pour sa capacité d’isolant phonique, grâce à un belle épaisseur qui absorbe parfaitement les bruits aériens et bruits d’impacts.

Il y a cependant un isolant « non naturel » qui réduit les bruits dans un fourgon, ce sont les plaques autocollantes avec l’alubutyl, comme ces plaques :

Outil en ligne : Combiner les isolants

Nos copains de Coucou Liberté présentaient un outil qui les a aidé et qui est super intéressant !

C’est Ubakus, un site web qui te propose d’indiquer quels isolants tu envisages, ils utilisent une base de données qui leur permet de te donner le résultat de ton isolation future.

Ubakus te permet d'avoir des infos sur la combinaison d'isolants
Découvre si tu as fait de bons choix d’isolants

NB : c’est estimé, la base de données n’est pas complète, mais tu peux déjà t’amuser à comparer ce que ton budget te propose. Et ce n’est pas conçu pour les fourgons oui, mais c’est une base !


👇 En commentaire, n’hésite pas à me dire si quelque chose est flou, manque de détail ou est erroné.

Je te partage ici des dizaines d’heures de recherche (pas toujours une partie de plaisir), afin de te faire gagner du temps et de super choix d’isolant pour les fourgons aménagés.

NB : Je ne suis pas un expert ! 

Quelques documentations :
Steico : documentation de laine de bois
https://isoliege.eu
https://www.biofib.com/biofib-trio/
https://www.isonat.com/produits/interieur/flex-55
https://www.isonat.com/produits/exterieur/Duoprotect
http://naturlaine.com/produits.php

Rejoindre la conversation

10 commentaires

  1. Merci Jérome pour toutes tes informations, c’est une mine d’or pour moi qui découvre tout !
    Concernant le tableau d’Ubakus, tu l’as rempli avec exactement les materiaux que j’ai choisi sauf que je n’arrive pas à comprendre les résultats, ils sont bons, pas bons ?
    Y a t-il une mise en place particulière de ces matériaux pour préserver toute leur efficacité ?
    Merci beaucoup pour ton aide.
    Julie.

    1. Hello Julie !
      Ce n’est pas Jérôme qui a écrit l’article, il l’a simplement lu, mais en effet c’est gentil ! 😀

      Les résultats sont bons ! Mais le tableau te sert aussi à comparer les résultats avec d’autres matériaux.

      Dans tous les cas (et je réponds à ton autre commentaire ensuite), liège + biofib est un super combo d’isolant phonique / thermique.

      Belle journée à toi !
      Julien

  2. (Re)Bonjour 🙂
    Je suis en train d’isoler mon fourgon en m’inspirant de ton blog (liège expansé, biofib et frein vapeur).
    Est-ce qu’il fait laisser une lame d’air entre les matériaux et si oui, entre lesquels?
    J’ai fait tenir mes plaques de biofib avec du scotch qui s’avère être un double-face et je me demande si je peux en profiter pour coller directement mon frein vapeur dessus.
    Merci 🙂

  3. Bonjour à vous,
    Je me lance prochainement dans l’aménagement d’un jumper H2L3

    Et j’aimerais avoir des précisions quant à l’isolation réalisée au sol :
    – Avez-vous isolé ? Si oui quelle épaisseur ? Avez-vous utilisé des tasseaux ? Uniquement du liège expanse ? En association avec du Biofib’ Trio ? Avez-vous également posé du frein vapeur ?

    Merci d’avance pour vos réponses, elles sont précieuses dans l’avancement de la réalisation d’un rêve de gosse 😉

    1. Bonjour !
      Super projet 😀
      Alors, nous on en parle dans l’article sur les erreurs à ne pas faire avant d’isoler : https://mon-fourgon-amenage.fr/isolation/preparatifs-importants-avant-isoler-son-fourgon
      On a fait la « bêtise » de penser que le précédent propriétaire avait suffisemment isolé le sol. C’est du coup la seule chose que l’on n’a pas recommencé.
      Du coup, à l’heure où je te réponds, j’ai sous mes pieds : du liège en rouleau de 5 mm (je pense), du multicouche et de l’aggloméré d’environ 1 cm.
      Et bien ce n’est pas assez … = Le multicouche ne sert à rien car il est écrasé, le liège est beaucoup trop fin : le sol est le point faible de notre fourgon.

      Du coup on a un tapis épais qui prend tout le sol et de bonnes chaussettes pour traverser l’hiver en Grêce (qui n’est pas le plus frais).
      Je conseillerai donc du liège expansé pour le sol, le plus épais possible. Là j’ai parle sur https://mon-fourgon-amenage.fr/isolation/structure-tasseaux

      Et frein vapeur tu peux t’en passer si tu mets d’excellentes aérations, si tu es sûr de pas avoir trop de condensation. Selon le projet de voyage tu le verras, genre si tu penser voyager l’hiver tu risques d’avoir de la condensation dans ton jumper..

      Hésite pas !
      Julien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.