Isoler au liège expansé dans mon van aménagé

Si tu réfléchis à isoler ton fourgon, surtout phoniquement, le liège expansé fera partie des finalistes dans le choix des matériaux. C’est d’ailleurs pour cela nous l’avons choisi et nous te présentons ici tous ses avantages mais aussi à quel point il est simple à installer.

Voici comment nous avons isolé notre fourgon : au liège expansé 20mm, au biofib trio 45mm et terminé par la fibre textile en vrac pour les recoins.

Avant d’isoler, pense à lire cet article pour t’assurer que tu as bien fait le point sur tes besoins et sur l’état du fourgon.

Liège expansé pour fourgon aménagé
Le liège expansé de près !

Pourquoi isoler son fourgon avec du liège expansé ?

On est toujours en droit de se poser la question, c’est aussi pour cela que cet article est écrit ! On l’a choisit pour notre Mercedes Sprinter, alors c’est que l’on a eu de bonnes raisons. 😉

Si tu as lu notre comparatif des isolants pour fourgons, vans et camping car tu sais déjà qu’il fait partie des meilleurs isolants.

Isolant phonique de fourgon au liège expansé

Après l’avoir posé (en 20 mm d’épaisseur) sur l’ensemble de notre fourgon, le liège expansé montre clairement son efficacité dans la réduction des bruits. Quand il pleut, par exemple, nous entendons la pluie uniquement sur les lanterneaux.

On sentait aussi la différence pendant la pose, en tapant sur une paroi isolée et une paroi nue, le bruit est très amorti. D’où l’intérêt de l’avoir sur le sol, le toit et les parois. En plus, le liège expansé résiste à l’écrasement (si c’est bien posé, à plat, bien entendu), il est parfaitement adapté au sol.

Donc un super point : cela réduit beaucoup les bruits extérieurs pour dormir tranquille, mais c’est aussi très utile pour isoler l’extérieur de tes propres bruits !

Musique à fond dans le fourgon, on ne l’entend pas de l’extérieur (sauf par les aérations 😉). Bien sur, le reste de l’isolation aide aussi ! Les sites annoncent une réduction acoustique jusqu’à 30dB ! C’est énorme, on en parlait sur l’article où l’on compare les isolants.

Le liège expansé, très bon isolant thermique

Bien que le liège soit « moins isolant » contre le chaud et le froid comparé à du Biofib Trio ou de la laine de mouton, il apportera une excellente base d’isolation thermique à votre fourgon. Le liège expansé est très dense (120kg/m³), c’est un avantage pour ralentir la chaleur.

A la différence du liège projeté, le liège expansé en plaque de 20mm est bien plus épais. Mais il n’ira pas facilement partout, les trous, les irrégularités sont plus difficiles à isoler.

Liège : seul isolant naturel insensible à l’humidité et à l’eau

Il s’agit de l’unique isolant naturel qui peut être en contact prolongé avec l’eau sans se détériorer. En temps qu’isolation collée à la tôle, c’est donc un très bon point pour le liège expansé, autant en cas de condensation ou de légères fuites d’eau (que je ne te souhaite pas !).

Recyclable, durable et sans effet sur la santé

Le liège est 100% végétal, il est extrait pendant l’entretien des chêne liège, il se recycle donc très bien et sa fabrication (par l’utilisation de la vapeur d’eau) a un bon bilan carbone, un point clé pour l’environnement.

Mais c’est aussi un isolant qui ne nuit pas à ton confort de vie dans le fourgon, il ne sent pas mauvais et n’est pas du tout nocif. Aussi, il ne craint pas les rongeurs : un risque de moins dans ton van aménagé.

Isoler au liège expansé, quel prix ?

Nous avons eu la chance de trouver du 2cm d’épaisseur à 6€ du m². Sinon, compte environ 8/9€ du m² pour cette même épaisseur. Pense toujours à étudier la profondeur maximum que pourra représenter ton isolation afin d’optimiser les matériaux. Nous avons la chance d’avoir pu poser du 20mm, c’est un gros plus.

Comment isoler au liège expansé mon van aménagé ?

Maintenant que tu sais pourquoi on a choisi le liège expansé dans notre maison sur roues (aka notre fourgon aménagé), on va te présenter les étapes qu’on a suivi pour réussir notre isolation.

On te conseille d’être deux (ou trois) pour aller beaucoup plus vite dans cette étape de l’isolation. Un qui mesure et qui coupe, un qui colle, c’est du fordisme 😂, une expertise de chacun dans le petit geste qui fera gagner du temps dans les travaux (Si tu es tout(e) seul(e), très bien, tu apprendras plus !).

Poser du liège expansé pour isoler le sol du van

Isoler le sol est indispensable pour ne pas avoir de chaleur (ou de froid) qui rentre par le sol. C’est un point important car vous le sentirez immédiatement sous vos pieds et c’est très désagréable.

Notre sol avait déjà était « isolé » avec du liège fin (env. 5mm), du multicouche (écrasé donc vraiment inutile) et du medium MDF d’environ 10mm. Nous pensions que cela suffirait mais aujourd’hui on sent un peu de froid par le sol. Ne fais pas comme nous !

Medium 10mm multicouche et liège isolation sol fourgon
Comment ne pas isoler son sol : multicouche qui conduit le froid et le chaud

Tu dois poser le liège expansé à plat sinon il sera brisé et émietté avec tes pas au fil du temps. Les fourgons sortent d’usine avec un sol avec des « structures » pour éviter qu’il ne bouge.

• Tu peux installer des tasseaux qui font (environ) la profondeur et la largeur des creux du sol, pour approcher d’un sol plat. Tu peux tenter des remplacer ces tasseaux par du liège coupé à la bonne taille, à tester !

• Tu peux mettre du medium sur le sol nu, puis le recouvrir du liège expansé. Enfin, tu devras remettre du medium ou bien ton sol final par dessus. N’oublie pas que le liège libère de la poussière du à son expansion.

Ici, tu n’auras pas besoin de coller le liège, si tu as bien fait tes découpes tout sera calé.

Préparer les murs du fourgon à la pose du liège expansé

Cette étape est indispensable car le liège fait lui-même pas mal de poussière, à cause de sa méthode de conception et à son découpage. Il faut donc nettoyer au maximum le fourgon avant. Pense à le mettre à nu, on en parle ici, dans notre article précédent sur les préparatifs avant l’isolation.

Tu peux faire cela simplement avec l’aspirateur puis à l’éponge savonneuse.
Rince à l’eau puis microfibre un fois sec.

Normalement ton fourgon devra être proche du neuf ! Si ce n’est pas le cas, tu peux utiliser du White Spirit pour enlever les résidus d’un passé difficile 😉 (Pense à aérer).

Nettoyage du fourgon avant le collage du liège expansé pour l'isolation phonique
Là on fait pas semblant !

Mesurer et découper les plaques de liège isolantes

Le liège expansé est un superbe isolant phonique, mais nécessite d’être prudent quand on le découpe. J’imagine que tu as déjà cassé un bouchon de liège dans une bouteille, alors imagine qu’au lieu d’être compressé c’est expansé 😁!

Une fois que tu as pris les mesures précises de tes plaques, tu peux les découper.

Selon qui découpait, les techniques n’étaient pas les mêmes :
– Tu peux faire une entaille de quelques millimètres au cutter et positionner ensuite la fente sur le côté de ton plan de travail afin de « casser » la plaque au niveau de sa faiblesse,
– Tu peux sinon faire une découpe complète de ta plaque au cutter, c’est le plus propre selon moi. 😉

Voici nos conseils quant aux mesures et à la découpe :
– Prends toujours un peu plus large d’un centimètre ou deux,
– Découpe en diagonale (en biseau) si le liège arrive en sur une angle (structure) pour épouser la structure de ta tôle,
– Si ta tôle n’est pas droite du tout, n’hésite pas à faire plusieurs plaques sur la hauteur pour « casser » la courbe. Cela va faciliter le collage et éviter que la plaque se casse n’importe où,

Liège expansé collé au Sikaflex 11FC
Le liège expansé peut se courber légèrement (ce qui ne simplifie pas le collage)

Coller les plaques de liège expansé découpées

C’est la deuxième étape importante, après avoir fait de belles découpes. Tu feras sûrement des découpes ratées, c’est normal, c’est pour ça que tu as vu large dans ta commande. Du moins, si tu as lu notre article qui en parlait !

D’ailleurs, si tu as des chutes, ne les perds surtout pas, tu pourras finaliser des endroits particulièrement compliqués avec (notre capucine était la zone de chutes 😉)

Mastic Sikaflex 11FC sur le liège expansé
Il faut que ça tienne bien !

La colle idéale pour le liège expansé sur la tôle de ton fourgon ? Sûrement le bon vieux Sikaflex 11FC ! Là aussi, vois large dans ta commande car c’est une colle que tu vas utiliser un peu partout, et interrompre un chantier pour en acheter c’est énervant 😢.

On en parle dans cet article : il y a d’autres colles Sika pour l’extérieur du fourgon.

Nos conseils pour la colle du liège :
– Si certains collages risquent de racler la colle que tu mets sur la plaque (parce que l’espace est étroit par exemple), met ta colle directement sur la tôle, puis appose la plaque de liège.

– Si tu as (comme sur notre Sprinter) des structures difficiles et peu accessibles, pense à isoler un maximum de surface : coupe des petites bandes pour ces endroits. Cf ci-dessous : le haut de ma plaque, au dessus de mes mains est derrière un longeron (structure) de 10/15 cm.

– Tu peux essayer « d’épousseter » le liège en soufflant dessus (avec un gonfleur par exemple) ou en tapotant. Car la poussière peut gêner la colle !

– Pour t’épargner de la fatigue et du temps, pense à couper l’embout plastique du tube de mastic (erreur de débutant…). Tu feras des traits plus gros selon la taille de ta coupe mais tu forceras moins.

Collage de la plaque de liege sur la tole du fourgon
On voit qu’il fallait mettre la colle sur la tole

Fixer les plaques de liège sur la tôle

Une étape simple mais qui s’avère compliquée selon les zones, notamment le toit, en cause : le principe simple de la gravité… Le Sikaflex met entre 24h et 48h pour prendre totalement. Les premières heures sont donc clé pour une bonne fixation.

Une fois que tu auras positionné ta plaque de liège sur la tôle, il faudra venir appuyer sur la plaque, afin que le mastic s’étale le plus possible et soit adhérant.

Attention ! N’appuie pas sur un point réduit, sinon tu vas casser la découpe. Si ça arrive c’est pas bien grave, tu peux recoller les morceaux à la colle 😉.

Conseil : Anticiper l’achat des tasseaux de bois pour la suite de vos travaux afin de les utiliser comme des étais et maintenir les plaques au plafond.

Exemple de notre système D pour coller le liège au plafond
Comment nous avons réussi à coller sur le toit ?

Le plus simple étant d’utiliser un contreplaqué de taille adaptée, légèrement souple, qui te permettrait d’utiliser moins de tasseaux et de maintenir l’ensemble de ta plaque de liège.

Il faut être sûr que le contreplaqué plaque le liège suffisamment sinon le Sika va sécher sans prendre le liège…


Tu le sais, je ne suis pas un expert, je partage notre expérience dans l’aménagement. Alors dis-moi en commentaire ce que tu as pensé de notre article sur l’isolation au liège ! Manque-t-il des infos ? Y’en a-t-il trop ? 👇

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.