Avant d’isoler son fourgon

Une fois que l’on a trouvé le fourgon idéal (et ça prend du temps!) on veut immédiatement commencer à l’aménager.

En général, on commence par l’isolation mais avant cela, il y a des points incontournables. 👇

Avant d'isoler son fourgon il y a des précautions à prendre !

Comment équiper son fourgon aménagé ?

Il ne faut pas sauter des étapes en commençant les travaux sans avoir un image globale de ses besoins.

Panneaux solaire, galerie de toit, aérations hautes, aérations basses, … Les fourgons que l’on transforme en petite maison peuvent être très simples comme très complexes.

Chaque projet est unique et il dépend de ta vision du voyage, de la vie en van etc. D’ailleurs, il ne pas oublier de penser long terme, car on peut être amener à le faire évoluer ou à évoluer nous-mêmes.

As-tu déjà listé chaque point (équipement, isolation, accès…) et détaillé leurs emplacements, en fonction des normes et recommandations pour aménager un fourgon ?

Nos équipement côté cuisine
L’électricité, le gaz, à anticiper !

Même si certaines choses pourront s’ajouter au fil des travaux, plus tu anticipes les détails, plus tu gagnes de temps.

Bonus : tu économiseras aussi des casse-têtes et un bon budget ! 💸

Installations sur le toit du fourgon

Une fois que tu auras isolé le toit, il sera contraignant d’y faire des trous ou des découpes, d’où l’intérêt encore une fois d’anticiper… En pensant long-terme.

Après un an de voyage, je me dis que j’aurai dû mettre un ventilateur à un lanterneau, c’est un casse-tête pour choisir où passer les câbles maintenant…

Galerie de toit

Anticiper la fixation de la galerie de toit

Sur la majorité des modèles de fourgon, les fixations nécessitent un accès sous le toit. Anticipe-le ! L’idéal serait d’adapter la fixation pour pouvoir poser et enlever la galerie à ta guise une fois que le fourgon sera isolé, plaqué, décoré etc.

Sur certains modèles comme notre Sprinter, la galerie se pose sur des gouttières latérales et peut donc être installée à n’importe quel moment. C’est simple :

Mercedes Sprinter, fourgon aménagé utilisant une galerie de toit
C’est simple, mais pas fun à poser

Être autonome en électricité avec des panneaux solaires

Prévoir les panneaux solaires
Leur fixation
Le passage des câbles

Beaucoup de particuliers qui aménagement leur van, si ce n’est la totalité, choisissent de s’alimenter avec des panneaux photovoltaïques : il faut anticiper la fixation dans l’isolation.

Nous, nous voulions éviter au maximum les trous dans le toit et avons donc trouvé un modèle de panneaux qui s’adapte (pile) à notre galerie.

Sinon, tu devras visser et/ou coller (si tu choisis des panneaux solaires flexibles par exemple) les panneaux solaires sur ton fourgon pour les maintenir et générer ta propre électricité. Je t’invite à lire les articles aux sujets de la fixation dans la catégorie Électricité.

La fixation va dépendre de ton toit, du poids des panneaux etc. Il est tout de même recommandé de visser des supports … pour avoir échangé avec deux couples dont les panneaux se sont envolés sur la route… Prudence.

Pense aussi à l’endroit où vont passer les câbles électriques allant de ton installation solaire jusqu’au régulateur de charge MPPT (voir dans la catégorie électricité si besoin). Cela nécessite généralement un trou de 1 cm environ et l’installation d’un passe-toit :

Passe toit pour cables de panneaux solaires Kit Uniteck
Bien entendu le Sika est mieux après lissage

Ouvrir le toît : lanterneaux, panneaux de pont ou aérateurs

Découpes des lanterneaux
Aérations de toit

Il existe beaucoup de modèles et de tailles de lanterneaux et ouvertures, qu’il faudra étudier en fonction de ton toit et ce que tu vas y mettre. Le top est de les disposer en fonction des courbes du toit, des structures etc.

Ouverture pour lanterneau d'un Mercedes Sprinter aménagé
En train de mettre le Rustol

Pense aux différents points importants avant de vous décider :
• Surface d’aération permanente minimum obligatoire (un point pour le passage VASP mais surtout limiter la condensation : voir les articles Normes VASP);
• Ventilateur intégré en option : un vrai plus en été !
• Hauteur supplémentaire engendrée;
• Entrée de lumière;
• Possibilité d’en faire une sortie vers le toit (pour ceux qui auront la chance de prendre l’apéro dessus),

L’équipement des parois ou du sol du fourgon

Une fois que tu sais exactement tout ce que tu poses sur ton toit et tous les trous que cela va nécessiter, on passe aux parois !

Installer des fenêtres ou baies projetables

Découpes des fenêtres
Aérations hautes > 1800 mm (cf normes)

Bien que l’idée de découper la tôle est une crainte, avoir des ouvertures apporte énormément : Ne serait-ce que pour apprécier les magnifiques endroits où tu passeras de belles journées…

Rappel : ce sont la découpe des longerons (structurant le fourgon) qui sont déconseillées car bloqueront votre passage VASP (et peuvent déformer le fourgon). Cela nécessitera l’accord du constructeur qui semble apparemment compliqué à obtenir. On y reviendra !

Comme pour les lanterneaux, le choix est grand :
• Coulissant ou projetable ?
• Verre, plastique, double-vitrage (grand luxe pour l’isolation!)
• Teinté ou clair ?

Pensez aux fenêtres dans votre fourgon, pour plus de lumière
Nos fenêtres arrières du Sprinter

Installation d’une bouteille de Gaz

Caisson gaz aux normes VASP
Aérations permanentes

Si tu choisis d’avoir un chauffage ou chauffe-eau au gaz, ou simplement des plaques de cuisson gaz (ce qui est le cas de 99.9% des particuliers qui aménage leur van), il va falloir découper la paroi (oui encore).

Les normes VASP (et le bon sens) imposent des flux d’air permanents au niveau de votre bouteille de gaz, qui sera disposée dans un caisson étanche. Ainsi, en cas de fuite de gaz, rien n’ira dans le fourgon et l’air circulera vers l’extérieur (voir la catégorie Norme où un article te dira précisément les dimensions des ventilations).

Là aussi, cela nécessitera de découper votre tôle et d’anticiper l’emplacement, la taille et nombre d’aération.

S’alimenter en 230V

Prise extérieur de branchement 230v

Si tu as besoin d’alimentation 230v, quand tu es chez des amis ou au camping, pense alors à l’emplacement de la prise extérieure de raccordement. Bien que plus petite, elle devra être accessible à l’extérieure et ne pas gêner tes meubles etc.

Nous l’avons sur notre fourgon mais on ne s’en est jamais servi, le solaire suffit largement, tout dépend des pays et périodes où tu voyageras et tes besoins en énergie.

Chauffage / chauffe-eau dans le fourgon

Entrée d’air
Prise de carburant
Sortie d’air

Qu’il s’agisse d’un système au Gaz ou au Diesel (comme le Webasto), il va y avoir des trous à faire, oui encore! Si tu voyages l’hiver ou dans des pays froids, ça peut te changer la vie.

Lire l’article complet :

D’où l’intérêt de penser long-terme lors de l’aménagement d’un fourgon. Les chauffages / chauffes-eau ont besoin d’entrée et sortie d’air, refroidissement, carburant, eau etc. Certaines doivent donc traverser ta paroi.

Suivant le modèle, l’installation etc, beaucoup de choses vont varier. Pense avant l’achat à analyser le modèle :
1. Sera-t-il homologable VASP ?
2. Puis-je subvenir à ses besoins en énergie (gaz/diesel) dans les pays où j’irai ?
3. Quel est son prix et budget d’installation par un pro -si besoin- ?
4. Que dit la documentation sur la pose : lieu, taille, entrée/sortie d’air, prise de carburant par exemple, consommation électrique, ..

Circuit d’eau propre / grise / noire

Coupelle de remplissage
Sortie d’eau grise

Tu as prévu d’installer un évier et/ou une douche ?

Comment vas-tu évacuer l’eau ? Rares sont ceux qui installent leur cuve d’eau grise à l’intérieur, il faudra penser à un emplacement sous le camion pour récupérer tes eaux sales.

Sur la majorité des modèles de fourgon, les cuves sont vendues partout, pour d’autres il faudra les faire faire sur mesure : On y reviendra dans la section dédiée sur l’eau et le circuit d’eau.

Aussi, n’oublie pas que ton arrivée d’eau nécessite une coupelle de remplissage. Un dernier découpage de tôle ? Anticipe-la aussi, en fonction de tes plans et de l’endroit où tu vas disposer tes cuves d’eau propre.

Fourgon à nu : La base

Même s’il est extérieurement très propre et bien plaqué, il vaut mieux vérifier par toi-même comment est la tôle de ton véhicule. Le top serait de le mettre à nu lors de la vente avec le vendeur pour négocier le prix… Sauf si vous l’achetez neuf, bien entendu 😉

Pourquoi mettre le fourgon à nu

En effet, Louise et moi avions pour projet de simplement « modifier quelques meubles et la déco du précédent propriétaire, mais nous avons bien fait de tout vérifier :
• L’isolation était trop légère pour l’hiver,
• Un lanterneau et un raccord de toit prenaient l’eau,
• Des sources de rouilles partout : L’aménageur ne semblait pas y avoir accordé d’importance : des vieilles vis , des copeaux de métal, du mauvais ébavurages, on a même trouvé un cutter dans le plafond…

Quelle est la meilleure isolation ?
Bien isoler pour surmonter le froid en fourgon

C’est pour cela que nous avons fait une étude sur les meilleurs isolants pour les fourgons aménagés, les vans ou camions : on compare la laine de verre à la laine de mouton, en passant par le polystyrène extrudé et l’isolant multicouche (que je déconseille).

Enlever le contreplaqué partout

Partout où quelque chose peut en cacher une autre, il faut enlever le contreplaqué qui constitue l’habillage !

Contreplaqué, mastic, mousse expansive… Sois sûr qu’il n’y ait pas de rouille ou un choc caché quelque part. Car une fois que tu auras avancé sur l’aménagement, tout démonter sera frustrant.

La mousse expansive est un très mauvais isolant qui allait nous coûter des gros ponts thermiques. Si le budget vous le permet, passez par du liège projeté dans les zones difficiles à isoler…

L’article qui détaille tout sur le liège projeté :

Parfois, la peinture extérieure a pu être refaite et cacher un accident ou une grosse rouille perforante qu’il faut absolument traiter.

Ou, par exemple, quelqu’un marchait régulièrement sur le toit : il est bosselé et va faire stagner l’eau.

Les raccordements de toit sont un point à vérifier, tout comme les endroits où la tôle a pu être déjà découpée pour une fenêtre ou aération par exemple.

Inspecter chaque recoin du fourgon
Vérifiez bien partout

Éliminer la rouille du fourgon

La condensation qui apparaît et se créée entre l’isolant et la carrosserie peut traverser la tôle au bout de plusieurs années de négligence. C’est pour cela qu’il faut partir sur une base saine et traitée.

Dans certains cas, c’est très simple, s’il s’agit d’éraflures ou traces de rouille en surface :
– Utilise une Brosse métallique (ou nylon)
– Puis 1 couche ou 2 de Rustol pour enlever les éraflures.

Ça te permet de limiter les risques et pour 10-20€ tu fais un fourgon entier.

Important : aspirer et supprimer toutes les petites parties métalliques qui se baladent : elles seront une source de rouille à coup sûr. Si tu découpes de la tôle, pense à ne laisser traîner aucune poussière de métal.

• Si cependant la rouille est importante, il faut traiter en profondeur :
J’ai cherché des infos sur Trafic-amenage.com, Mercotribe.net, et d’autres forums afin de vous donner les étapes (car je ne l’ai pas fait moi-même sur notre fourgon) :

– Si le sol ou les parois sont rouillés suite à une vie difficile :
Poncer avec une bande fine pour avoir la tôle à blanc,
Utiliser une peinture technique type Julien qui va détruire la rouille,
Dégraisser au savon puis à l’acétone,
Utiliser une peinture adaptée à l’anti-rouille pour protéger à nouveau,

Le Rustol met du temps à sécher s’il ne fait pas chaud. Cependant, il pénètre et s’étale entre deux tôles. Pour les parties peu accessibles (portières etc), on peut utiliser un spray et diluer le Rustol dans du White Spirit.

Afin d’avoir une peinture anti-rouille qui pénètre bien dans la peinture de base, il faut que la peinture soit fluide, donc chaude. Tu peux donc utiliser un sèche cheveux ou décapeur thermique pour chauffer l’habitacle et plus ou moins directement le pot.

• Si cependant la rouille a fait des trous dans la tôle (ou presque),
Alors il va falloir découper la tôle pour souder une nouvelle afin d’amputer la partie perforée.

C’est pour éviter cela que les étapes précédentes de prévention sont indispensables. Si la rouille perfore des points importants cela peut être très dangereux. Le contrôle technique s’en assure, ce n’est pas pour rien…

Maintenant que tu as pensé à tout avant d’isoler, je t’invite à découvrir quelle est la meilleure isolation pour ton fourgon ou ton van :



En commentaire, n’hésite pas à m’indiquer des points à développer, à modifier ou corriger.

Aussi, dis-moi si tu as des choses que je peux ajouter à l’article afin d’en faire profiter les autres ! Je partage ici mon expérience afin d’éviter des erreurs que j’ai commis lors de l’aménagement de notre fourgon. Je ne suis pas un expert ! 😉.

Rejoindre la conversation

2 commentaires

  1. L’aération est indispensable pour limiter la condensation, mais qu’en est-il de la perte en isolation thermique et phonique? Est-ce qu’on sent les courants d’air ou est-ce qu’on entend le vent qui souffle dedans par exemple?

    1. Bonjour Axelle,

      En effet, c’est indispensable, la condensation est un cauchemar et ce que l’on expire à l’intérieur ainsi que les gaz brûlés de la plaque de cuisson par exemple, doivent être aéré.

      Alors oui, s’il y a du vent, on sent un peu d’air et cela peut faire du bruit s’il est violent. Cependant il existe des aérations qui se ferment si cela vous inquiète.
      Mieux vaut les prévoir et pouvoir les fermer que de penser que ça sera une contrainte et ne pas pouvoir aérer quand il faut..

      Si la norme les imposent ce n’est pas pour embêter, c’est simplement du confort et de la sécurité. 😊

      Bonne journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.