Répartition des Charges

Dernier article sur les Normes VASP pour homologuer son véhicule de loisir, obtenir la nouvelle carte grise VASP et partir serein : la répartition des charges.

C’est une partie longue et assez délicate du dossier d’homologation mais qui n’est pas insurmontable. Elle est très importante pour votre sécurité et celle des autres sur la route.

normes vasp repartition charges og

La partie sur la répartition des charges consiste à remplir l’annexe 2 et 3 du dossier RTI et de faire quelques schémas côtés. Je vous ai mis les pièces en bas de page et je vous explique tout en détail.

L’article est un peu long car il vous évite de lire les annexes et les normes sur le sujet.

D’abord, définissons simplement les « notions » qu’il vous faut pour les calculs :

Définitions PTAC, CUM, PV

Pour bien comprendre cet article, pour que tout soit clair et ne pas se mélanger les pinceaux, voici les termes à connaître :

Carte grise CTTE, PTAC, CU, VASP
Notre PTAC en F2 et notre PV en G1

PTAC Poids total en Charge

Le poids total en charge ou PTAC est indiqué en F2 sur la carte grise, c’est le poids maximal du véhicule une fois chargé. Sur la photo de notre CG ci-dessus, on voit qu’en F2 on a 3500, pour 3500 kg ou 3.5T.

Certains fourgons ont un PTAC inférieur, on a croisé des Iveco de 3.3T par exemple.

C’est assez explicite, ce « poids total en charge » est celui que vous ne devez dépasser sous aucun prétexte. A moins de changer votre véhicule de catégorie et de passer un permis poids lourd. Mais c’est un autre sujet!

PV Poids à vide

Sur la carte grise, sous le F.2 vous trouverez le G.1 (c’est pratique c’est juste en dessous), c’est le Poids à Vide (ou poids à vide théorique).

Vous êtes en CTTE, le G.1 actuel est le poids du fourgon nu sortant d’usine, le G.1 quand vous serez en VASP correspondra à votre véhicule aménagé en état de marche (placards vides).

Ce qui nous intéresse n’est pas sur la Carte Grise, nous allons devoir peser le véhicule pour avoir le poids à vide théorique.

Ce poids correspond au poids du véhicule aménagé (en état de marche, avec les pleins que l’on détaille plus bas) + le plein de gaz et d’eau propre. On y revient 👇

CUM Charge Utile Marchandises

C’est sûrement le point le plus important, car c’est la différence entre le poids autorisé par le constructeur (généralement 3.5 tonnes) et le poids du véhicule une fois aménagé en état de marche.

CUM = Ce qu’il va vous rester pour embarquer les bagages, la vaisselle, la nourriture et tous les accessoires dans le van (ou pas!) 😅.

répartition des charges, homologation vasp
Document de Calcul de répartition des charges

La charge utile marchandises n’est pas indiquée sur la carte grise mais il se calcule ainsi :
CUM = PTAC – PV théorique.

Si on reprend notre carte grise CTTE (en photo plus haut), 3500 – 2130 = 1370 kg. Ces 1370 kg devront inclure TOUT l’aménagement et la marge obligatoire que l’on détaille ensuite. Ces 1370 kg ne sont pas la CUM du véhicule aménagé, c’est le CU du fourgon utilitaire nu : il ne faut pas confondre.

Toute la norme EN 1646-2 à propos de la répartition des charges repose justement sur le calcul de cette charge utile. Le but étant de savoir exactement combien vous aurez de « marge » pour charger votre véhicule et comment vous allez répartir la masse de vos affaires, dans les placards construits.

Logique non ?

Calcul de la Charge Utile Marchandises

Le point central de cette norme VASP sur la répartition des charges, on s’attarde sur le calcul de la charge utile théorique :

Formule de calcul

CUM = PTAC – PV – (75 x N)
et
CUM ≥ (10 x N) + (10 x L)

La formule peut faire peur à certain(e)s mais il n’y a rien de sorcier, voici les détails :
👉 « N » est le nombre de places assises sur la carte grise (G.1 sur la carte grise cf plus haut), 75 kg c’est le poids (non négociable) de chaque personne.
👉 (N x 10 kg) = Nombre de places assises à nouveau
👉 (L x 10 kg) = Longueur du véhicule hors-tout en mètres, avec 2 nombres après la virgule (ex: 6.55 mètres),

Exemple : Si l’on prend le cas de notre Sprinter (PTAC 3500kg, 6.5L de long, 3 places), on peut inverser la formule pour savoir quel poids MAXIMUM il peut faire, une fois aménagé et prêt à prendre la route (tous pleins faits). *

« X » étant ce poids :
CUM = 3500 – « X » – (75 x 3) = 3275 – « X »
CUM ≥ (10 x 3) + (10 x 6.5) = 95
3275 – 95 = 3180
X = 3180

Notre fourgon ne devra pas faire plus de 3180 kg une fois aménagé, tous pleins faits.
Dans notre cas, le norme prévoit donc une marge de 320 kg pour les passagers et leurs bagages, la nourriture etc.

Aide aux calculs de Charge Utile

Dans le tableau ci-dessous est indiquée la charge utile minimale que vous devez avoir en fonction du nombre de places assises N = 🧍‍♂️ et de la longueur L de votre véhicule (je n’ai pas été exhaustif sinon le tableau n’en finissait pas)

Longueur 👇🧍‍♂️🧍‍♂️🧍‍♂️🧍‍♂️🧍‍♂️🧍‍♂️🧍‍♂️🧍‍♂️🧍‍♂️
3200285370
4210295380
5220305390
6230315400
7240325410
8250335420
Tableau de calcul de charge utile pour répartition des charges VASP

D’où l’intérêt de faire un aménagement plus léger : Si vous avez un véhicule de 7 mètres avec 3 places assises, votre charge utile théorique doit être d’au moins 325 kg.

Donc si votre PTAC est de 3.5 tonnes, votre véhicule aménagé avec le plein d’eau, gaz et essence devra peser moins de 3175 kg.

Refaire le calcul simplement ?
Copiez le calcul : (Nx75)+(Nx10)+(Lx10)
Remplacez N par le nombre de places assises et L par la longueur du véhicule (Rappel : la longueur à deux décimales, ex: 6.55).

💡 Astuce : Si vous êtes sur Google Chrome, vous pouvez copier/coller la formule dans la barre d’adresse directement (sans faire « entrer »), insérer vos données et c’est prêt ! 👇

calcul répartition des charges, google chrome
Utiliser la calculette de Google Chrome

La marge autorisée entre les données que vous indiquez et celles qui peuvent être vérifiées est de 5%.

Cependant, cette marge n’est valable que si vous ne dépasser pas les 3.5T, car dépasser cette valeur (pour un véhicule de 3.5T évidemement), implique deux infractions au code de la route :
– Vous avez un permis qui autorise la conduite de véhicule de 3.5 tonnes
– Votre carte grise indique une limite à 3.5T, elle ne sera donc plus adaptée,

Pesée du véhicule : Poids à vide

Pour faire les calculs de répartition de charge, il faut peser le fourgon 3 fois : total, essieu avant et essieu arrière!

Voici quelques précisions sur comment bien le faire.
« Véhicule carrossée en état de marche » veut dire :

  • Liquide de refroidissement,
  • Huiles, lubrifiants,
  • Outillage,
  • Roue de secours,

Il faudra aussi :

  • Le plein de vos cuves d’eau propre (pas d’eau grise!)
  • Et de gaz (1 bouteille suffit)

Plus précisément, il faudrait les remplir à 90% de leur capacité.

Où peser son fourgon pour VASP

Tout le monde n’ayant pas (pour l’instant) une bascule chez lui, il faut trouver des lieux où l’on peut amener son véhicule en vue d’une pesée.

Pour peser son fourgon ou camping-car, le plus pratique est de contacter les coopératives ou collectivités agricoles. Elles sont souvent disponibles et équipées, il y en a partout autour de nous.

Autrement, selon votre région vous trouverez aussi des balances pour véhicules dans les :
– Poids public,
– Déchetteries,
– Carrières,
– Marchands de matériaux,
– Décharges de métaux,

Il y a aussi des plans moins sûrs :
– Douane ?
– Contrôle technique ?
– Grand garagiste ?

Dans tous les cas, pensez à appeler avant de vous y rendre. Et demandez aussi s’il sera possible de faire les 3 pesées obligatoires :
– Pesée complète (sans conducteur)
– Pesée essieu avant (sans conducteur)
– Pesée essieu arrière (sans conducteur)

Un poids écrit à la main n’est généralement pas valable.

Dans l’idéal, les tickets de pesée doivent indiquer :
– Le propriétaire de la balance,
– Numéro poids et mesure de la balance,
– Numéro de chassis du véhicule,
– « Le véhicule était en état de marche, réservoirs pleins »,

La norme précise aussi (c’est de l’ordre du détail) :

  • Les sièges (si réglables) reculés au maximum : on vous a déjà dit que les normes étaient précises ?
  • 75kg par passager : 68 kg par personne (conducteur compris) + 7 kg par bagages,
  • Les masses devront être repartie en fonction des équipements, des masses et des emplacements des équipements. En gros, si vous avez 200 kg de batteries à l’avant droit, essayez de mettre du poids de l’autre côté.

Les valeurs données peuvent être vérifiées si différentes de la fiche de renseignements. Elles sont considérées comme satisfaisantes si :
– Masses et charges par essieu à vide sont identiques à celles du constructeur (5% près),
– Masses et charges par essieu vérifiées à pleine charge ne dépassent pas le maximum admissible,
– Les masses sont compatibles avec les caractéristiques des pneumatiques etc.

Calcul de répartition des charges

La répartition des charges, c’est assez transparent. C’est comment vous estimez remplir vos placards et coffres (et votre galerie de toit).

La norme (et le bon sens) veut cette répartition dépende :
– Du volume de chaque placard / coffre,
– De sa distance par rapport à votre essieu avant.
– Du CUM calculé plus haut,

Si vous répartissez bien le poids autorisé dans les placards par rapport à l’essieu avant, vous êtes sûrs de rouler droit, de ne pas abîmer d’éléments mécanique, de pneus, ni d’avoir un accident (bien que ça ne soit pas le seul facteur malheureusement).

Pour cette partie, la DREAL demande un plan côté de l’aménagement avec repérage des coffres, des réservoirs d’eau et de gaz. Cela vous permettra aussi de visualiser et calculer facilement la distance des coffres avec l’essieu avant.

Plan côté du fourgon

En termes de plan, faites avec ce que vous avez, mais appliquez-vous. C’est mieux pour vous et ça appuie le sérieux de votre dossier lorsque les examinateurs se pencheront dessus.

Le plan d’aménagement que vous fournirez devra inclure :
– les coffres / placards,
– les réservoirs d’eau propre et grise,
– portes et issues de secours avec dimensions de passage libre (cf article issues)
– places assises et fixations supplémentaires (si ajout de passagers)

Après, nul besoin d’être dessinateur professionnel… Vous avez plusieurs solutions pour cela :

Plan 3D Sketchup

C’est le plus long (comptez une demi journée avec la prise en main) mais c’est aussi le meilleur résultat.

Louise avait fait une version lors de nos premiers plans du fourgon, pour que l’on se projette dans les couleurs, les espaces, c’est super utile :

Plan 3D Initial de notre fourgon
Ce que l’on pensait faire au début

Pour réaliser un plan de cet acabit, vous pouvez vous rendre sur le site de Sketchup, la version en ligne est gratuite (et suffisante), la version logicielle est gratuite pendant 30 jours, ce qui devrait vous convenir.

Si vous aimez les plans 3D haute qualité, l’alternative c’est Vanspace, un logiciel dédié à la conception de van en 3D. J’ai posé pas mal de questions à l’équipe, ils sont super cool et réactifs (notamment si l’on ne trouve pas son véhicule, ils l’ajoutent super vite). L’accès au logiciel coûte environ 15€. 👈 En utilisant ce lien, le blog touche une petite commission ! Ça m’aide à le maintenir et ça ne vous coûte rien 😀.

Plans côtés classiques

Autre alternative pour réaliser son plan de l’aménagement, le plan côté, vue de haut et de côté, comme celui-ci :

Plan côté VASP, plan aménagement VASP, plan répartition des charges
Visuel plan côté vue de haut

Sur ce visuel ci-dessus, j’indique directement la distance par rapport à l’essieu avant (c’est aussi le but de ce plan). Pour la distance avec l’essieu avant, il faut prendre le centre de votre coffre/placard.

On peut tout à fait le faire à la main, en vous appliquant un peu plus que moi :

Plan a la main, plan côté aménagement vasp, plan répartition des charges
Plan millimétré de répartition des charges

Remplir le tableau de répartition

Maintenant que vous avez votre poids, vos plans, vos mesures, vous allez pouvoir remplir votre tableau.

Votre véhicule a une charge maximale admissible par essieu (l’essieu c’est la barre qui tient vos roues ensemble, pour faire simple), elle est indiquée sur le véhicule, sur le barré rouge.

Par exemple voici les indications de notre Sprinter :

poids essieu avant et arrière, essieu sprinter, ptac sprinter
PTAC, PTRA, Poids par essieu

Comme vous le voyez ici, l’essieu avant autorise 1 600 kg et l’arrière 2 240 kg.

La première fois, on se demande comment on peut arriver à 3 840 kg alors que le PTAC est de 3 500 kg… C’est qu’il s’agit du poids par essieu, car quand on pèse l’arrière on ne coupe pas le fourgon en deux, il y a donc du poids qui est supporté par les 2 essieux à la fois.

Ils le disent dans les normes, l’essieu avant + l’essieu arrière ne peut être inférieur au PTAC.

PS : Le 5 500 kg sur la photo ci-dessus c’est le PTRA, le PTAC + la remorque maximale (2 000 kg dans notre cas).

La norme précise que si le véhicule et l’essieu arrière sont au « maximum » autorisé, dans notre cas 3 500 kg au total et 2 240 kg à l’arrière, alors l’essieu avant ne doit pas être à moins de 30% de la masse maximale autorisée du véhicule, soit 0.3 x 3 500 = 1 050 kg.

Cela vous évitera d’être en roue arrière si vous accélérez trop 😉.

Logiquement, disposez les charges de manière à les répartir pour éviter un écart trop important entre essieu avant / arrière, et gauche / droite.

Allez, il faut maintenant remplir le tableau ci-dessous :

Répartition des charges, tableau calcul vasp
L’Annexe 3 du Dossier RTI à remplir

– La première colonne correspond à la distance en mètres entre le milieu de placard/coffre et l’essieu avant. Comme je l’indique sur les plans côtés plus haut,

– La deuxième colonne c’est le poids que vous pensez mettre à cet endroit (au maximum),

– La dernière colonne c’est le calcul entre les deux premières colonnes. Elle correspond au « moment », ou le rapport entre le poids et la distance avec l’essieu avant.


Si vous avez du mal a estimer le poids par coffre, on peut estimer 145kg par m3.

Il faut donc ici répartir l’ensemble du CUM calculé plus haut dans tous vos coffres, en fonction de la distance par rapport à l’essieu avant.

Pense à utiliser le fichier Excel en bas qui te pré-mâche les calculs.

Responsabilité fabricant et aménageur

Comme on le disait plus haut, dépasser le poids à vide vous fait rouler dans un véhicule non homologué avec le mauvais permis, il ne faudra donc pas se méprendre sur les calculs.

Responsabilité constructeur

Bien que cette partie des normes concerne notamment les campings-car, elle s’applique pour vos vans et fourgons.

Le constructeur du véhicule s’engage à :

  • Être à 5% de marge maximum des données indiquées pour le poids à vide,
  • Avoir une charge utile (ptac – pv) supérieure à la charge utile minimum calculée par la formule ci-dessus. En gros, si le véhicule sort d’usine avec une charge utile théorique trop faible pour vivre dedans, c’est la faute du constructeur (c’est fou mais ça arrive).

Responsabilité de l’aménageur

Dans les normes, ils parlent de l’utilisateur (pour un camping-car), mais moi je dis aménageur : c’est toi.

Toi qui aménages et utilises ton véhicule, tu as une responsabilité quand aux points suivants pour être en règle :

  • Ce que tu vas utiliser pour construire ton fourgon : si tu utilises uniquement des matériaux lourds, des isolants lourds, des batteries plombs énormes, tu vas vite être embêté. RAS, on n’apprend rien là.
  • Tout ce que tu vas entreposer dans ton véhicule quand il sera fini : bagages, outils, ustensiles etc : évite de prendre tout et n’importe quoi.
  • Le nombre de passagers.



Sources et Fichiers :
Dossier RTI à Imprimer
Fichier EXCEL de Répartition des charges VASP (super pratique)
Normes VASP 2006 : Le gros doss’
Vidéo qui en parle chez Le Van Se Lève

43 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires