Raccords gaz et sécurité

Le butane, propane ou GPL va transiter de notre bouteille à nos appareils à gaz par les tuyaux, il faut donc les raccorder correctement !

Il existe des différences de raccords, et seuls 5 sont autorisés :

circuit gaz fourgon

5 types de raccords

Les normes VASP sur le gaz ne rigolent pas avec les raccords et c’est normal : c’est là que peuvent survenir les fuites, je sais que vous serez prudents 😉.

Voici les 5 raccords autorisés par Veritas / Qualigaz pour suivre les normes VASP :

Raccord Bague de Serrage

Ci-dessous un exemple avec bague de serrage, c’est un raccord que l’on a utilisé pour fixer notre filtre GPL et notre détendeur à la bouteille de gaz.

Comme on le voit (même s’il n’est pas présent sur la photo), on peut disposer un joint en caoutchouc pour assurer l’étanchéité sur la bouteille.

Les joints caoutchouc sur le raccord avec bague de serrage est uniquement autorisé s’il s’ajout d’un raccordement bouteille sur détendeur.

Raccord avec bague de serrage, raccord
Raccord mécanique avec bague de serrage

Raccord Bicône

C’est le plus commun, on utilise obligatoirement une bague conique de diamètre adapté, qui est obligatoire (sauf pour du tuyau cuivre écroui qui est plus résistant). Cette bague s’appelle olive, on en parlait dans l’article des tuyaux :

Par exemple ci-dessous, on utilise un bicone pour passer du détendeur au cuivre. Le bicone est du côté cuivre dans ce cas là, mais il existe aussi des bicones comme le passe-cloison où le raccord bicone est des deux côtés

raccord bicone, raccord olive
Exemple de raccord bicone

C’est finalement ce que l’on utilisera le plus : pour assurer l’étanchéité de votre tuyau gaz en cuivre recuit, vous utiliserez des raccords bicones. Pour partir du détendeur, pour arriver au passe cloison, pour la vanne de sécurité, pour l’entrée dans votre plaque de gaz, etc.

Comme on le disait sur l’article sur les tuyaux, avec un tuyau cuivre recuit il faut un fourreau, puis passer la vis et l’olive, avant de visser à l’équipement ou la partie mâle à raccorder.

Raccord vissé pour about

Assez simple, il s’agit simplement d’un raccord avec un pas de vis de chaque côté, donc un filetage mâle (ou femelle) de part et d’autre.

Cela permet d’assembler deux éléments ensemble. Donc cela ne concerne pas votre tuyau de cuivre par exemple, puisqu’il n’a pas de filetage.

raccord gaz, passe cloison, raccord vissé
Passe cloison : raccord vissé

Le passe-cloison qui permet d’assurer l’étanchéité est un raccord vissé, il est constitué de deux raccords mâles.

Raccord brasé

Bon, là, c’est le niveau 99… Et comme je n’y connais rien, je ne peux pas trop en parler.

Il faut une lampe à souder, de l’étain, un chalumeau oxyacétylénique. Rien que ce dernier mot va vous dissuader. Sinon c’est que vous maîtrisez les raccords brasés, alors que faites-vous sur cette page où j’explique les bases ?! 😅

En gros on soude deux tuyaux pour assurer leur étanchéité. Mais si c’est mal fait, ou avec de mauvais matériaux.. Je vous laisse imaginer. Si vous êtes curieux, voici une vidéo qui montre comment c’est fait.

Raccord mécanique évasé

Les raccords mécaniques évasés ne sont pas communs, mais c’est en fait une partie vis femelle évasée mâle et l’autre partie vis mâle évasé femelle qui se raccordent.

Comme ce n’est pas facile à expliqué, voici le schéma des normes AFNOR :

raccord mécanique évasé, circuit gaz
Une image vaut 1 000 mots

Assembler le circuit gaz

Maintenant que vous connaissez les raccords, que vous avez vos tuyaux, reste à assembler tout ça pour voir s’il ne manque rien.

Element constituants le circuit :

Dans notre cas, on a choisi de faire notre circuit ainsi :
– Filtre à gaz GPL : pour limiter les impuretés liées à des GPL de qualité variable selon les pays,
– Détendeur : indispensable (et imposé par les normes) pour réguler la pression du gaz qui sort de la bouteille et assurer un flux constant. Veritas m’a imposé un détendeur avec prise test (j’ai trouvé un seul modèle, le Favex), en vue du test d’étanchéité imposé aussi, je crois que Qualigaz ne l’impose pas.
– Tuyau cuivre recuit > Passe cloison > Vanne d’arrêt > Plaque cuisson Dometic.

Filtre gpl, raccord coudé, adaptateurs, détendeur
Installation en sortie de bouteille (ancien détendeur pas adapté sur l’image)

Ruban téflon

Il est autorisé d’utiliser du ruban téflon sur les filetages mâles à visser, mais pas sur les raccords bicônes (ce serait tout à fait inutile).

Comme pour les circuit d’eau avec des raccords à visser, on peut utiliser du téflon pour le gaz.

On le voit sur notre bicone ci-dessous, j’ai mis du téflon des deux côtés, sur les filetages (pas sur les tuyaux!) :

raccord bicone, raccord olive, plaque de cuisson, dometic, cuivre
Raccord Olive GOK cuivre > plaques de cuisson

Sécurité du circuit gaz

Quand on traite avec le gaz, c’est mieux d’être prudent. Voici quelques pistes pour améliorer la sécurité du circuit gaz :

Vanne de sécurité

Nous avons choisi d’installer une vanne de sécurité entre le caisson et la plaque gaz (notre seul équipement au gaz). Ce n’est pas pour la sécurité car nous fermons la bouteille avant de prendre la route.

C’est simplement que certains contrôleurs Veritas/Qualigaz le demande, même si la norme ne l’impose pas …

vanne gaz, vanne circuit gaz
Notre van entre le caisson et les plaques

Lyre de sécurité

J’ai appris il y a peu l’existence d’une lyre Truma qui ferme automatiquement la bouteille en cas d’accident. C’est très pratique car elle nous éviterait d’ouvrir notre placard puis le caisson pour ensuite fermer la bouteille à chaque fois que l’on prend la route.

Il s’agit de la lyre Truma Monocontrol, elle coûte un peu plus cher que les lyres simples mais c’est un sacré confort et une sécurité de plus.

Pour rappel, votre lyre n’est pas obligatoire (on n’en a pas mis nous), mais c’est plus confortable pour bouger ou sortir la bouteille. Vous pouvez utiliser un flexible de moins de 450 mm de long entre le détendeur et la tuyauterie fixe : uniquement dans le caisson gaz (sauf système tiroir = <750 mm)

Détecteurs de fuite de gaz

Pour tester votre circuit une fois fini, il existe un spray de détection de fuite qui, une fois aspergé sur un raccord, permet de voir si le gaz fuit : il fait des bulles si c’est le cas (Cela sous-entend que la bouteille est remplie et ouverte). Testez toujours votre circuit une fois fini avec ce produit, il est sans risque !

Pour le long terme, on vous invite fortement à installer un détecteur de fuite de gaz électronique, comme nous, ça coûte une dizaine d’euros, vous le branchez au circuit 12v. Ensuite il faut le positionner en bas pour le GPL, c’est un gaz lourd.

On a récemment investi dans un déctecteur de Monoxide de Carbone, que l’on n’avait pas avant. Quand vous cuisinez, dormez etc, dans un espace aussi petit que le fourgon, il faut être alerté si le taux de monoxide est trop haut, car c’est dangereux !

10 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires