Lit aux normes VASP

Les normes VASP sont très précises sur le lit couchette -tellement que cela peut surprendre. Bien que les examinateurs de la DREAL ne vérifient pas tout, certains points concernant le lit pourraient vous mettre en défaut.

On détaille ici les normes pour un lit au carré 😉. Par exemple, saviez-vous que les couchettes doivent obligatoirement avoir un matelas ou être capitonnées ?

Homologation VASP : le point sur le lit
Le lit aux normes : un point vérifié

Couchette et normes VASP

Les normes VASP font en sorte que le fourgon que vous aménagez soit digne d’un véhicule professionnel et donc, outre la sécurité, il y a des notions de confort comme les dimensions minimales de lit.

Dimensions du lit

Pour les véhicules dont la surface projetée (longueur x largeur hors-tout, sauf rétroviseurs) est supérieure à 12m², la largeur utile d’une couchette doit être supérieure ou égale à 500 mm. Il est vrai qu’en dessous, on risque d’être à l’étroit !

La hauteur libre -permettant de se lever, s’asseoir etc- doit être d’au moins 500 mm sur les 2/3 du lit (On peut écraser le matelas pour gagner quelques centimètres en mesurant). Il faut donc être vigilant à la hauteur des placards, des meubles etc.

Pour les véhicules inférieurs à 12 m², la largeur n’est pas indiquée. La hauteur libre sur la moitié de la superficie de la couchette doit être supérieure à 400 mm.

Hauteur et protection anti-chute

Lorsque le lit + matelas (non comprimé) atteignent une hauteur supérieure à 1 000 mm du plancher, alors il faut une protection de chaque côté. Faites en sorte d’être en dessous pour éviter de lire la suite 😉.

Généralement un seul côté est donc à équiper d’un protection rigide ou filet.

Il faudra aussi fixer une étiquette sur la couchette indiquant « Ne convient pas aux enfants de moins de 6 ans sans surveillance ». Un peu rigolo mais faisons comme si vous louez le van…

Protection rigide pour la chute

Elle doit être d’au moins 150 mm de haut à partir du matelas (ou capitonnage) et ce sur toute la longueur du lit. Sauf évidemment sur 300 mm à 500 mm pour accéder au lit.

Si vous avez une protection rigide souple (tu vois l’idée), alors elle ne doit pas se déformer de plus de 10 mm, sous une force de 100 N horizontale, au milieu de la protection.

Conclusion : faire du solide.

Entrée dans le lit avec protection
Protection anti-chute lit > à 1m du sol

Protection anti-chute par filet

Si vous n’aimez pas les protections rigides, vous pouvez choisir d’installer des filets ou rideaux pour protéger de la chute sur le côté, si le lit est donc à > 1 000 mm du sol. La hauteur de ces derniers doit être d’au moins 250 mm à partir du matelas, non compris.

Filet / Rideau anti-chute VASP
Entrée et hauteur de filet anti-chute

D’un des deux côtés de la couchette, rideau ou filet doivent être détachables pour un passage d’au moins 500 mm. L’évacuation d’urgence doit être prévu depuis « la surface supérieure de la couchette » : choisir ce côté pour l’entrée dans le lit sera donc plus simple.

Ici aussi, le filet ou rideau doit être solide : ne pas se déchirer, décrocher, laisser de trou.

BONUS : Accès et résistance du lit

Il y a d’autres petits points dont parlent les normes AFNOR pour la création du lit dans un aménagement de fourgon ou van :

Résistance mécanique

Il ne doit pas plier ou se déformer sous le poids, surtout s’il est plus haut que 500 mm du sol. Le test est une force de 1 000 N vers le bas pendant 1h au milieu des supports latéraux du lit : si la déformation est supérieure à 5 mm, c’est mauvais !

Lit pliable / Bz / lit peigne

Pour un lit pliable type banquette Bz ou lit peigne, il ne doit pas se plier ou se déplier de façon inopiné. Penser donc des systèmes qui verrouillent les positions ouvertes et fermées pour éviter les accidents (en roulant comme en dormant 😉).

Échelle, trous ou poignées pour accès

Pour accéder au lit, la norme envisage de nombreuses possibilités : échelle, trous dans la structure pour les pieds, surfaces de meubles, poignées, …

La largeur utile pour poser le pied doit être au minimum de 250 mm, avec une hauteur de 225 mm (plus ou moins 25 mm). Les marches sont équidistantes à +-12 mm : c’est précis !

Voir le schéma ci-dessous pour la construction de l’accès :

Comment construire une échelle homologuée VASP
Échelle homologuée VASP

Elle doit résister à une force vers le bas de 1 000 N, et horizontale 500 N. Rien ne doit attraper les vêtements ou blesser, gêner la sortie du lit.


Note à vous-même : Cet article sur les normes de lit n’a pas été écrit par la DREAL ou encore Qualigaz. N’hésitez pas à les contacter si vous avez un doute ou une question très précise à laquelle ni mes articles, ni les normes ci-dessous ne répondent :

Sources : Guide AFNOR 2006 : Aménagement des Camping-Cars (ctrl + F pour chercher un mot clé)
RTI Aménagement en Autocaravane ou Camping-Car 17/10/2018

Rejoindre la conversation

16 commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  1. Bonjour,
    Tout d’abord, je me joins aux autres pour vous féliciter pour ce site, quel boulot.
    Dans le cas d’un lit dans la longueur du véhicule avec une hauteur supérieure a un mètre pour le passage de vélo démonter en dessous. Doit-on mettre une protection sur le bord ou seront nos pieds( la tête étant bien sur coté portes arrières) ,les autres cotés du lit seront bloqués par les cloisons du camion.
    Sinon, si l’on pose un plancher surélevé par rapport au plancher de l’entrée, la hauteur de 1 mètre peut-elle être prise à partir de ce plancher surélevé ou uniquement à partir du plancher de l’entrée du fourgon.
    Merci pour votre réponse.
    Cordialement.
    Eric

    1. Bonjour Eric,
      Merci pour ton retour ! Si tu es à un mètre pile avec matelas, ça passe, sinon je ne pense pas, mais dans le doute…
      Très bonne question ça, je n’ai pas la réponse car la norme n’est pas si exhaustive, mais si tu appelles la DREAL pour ces des points, n’hésite pas à partager leur réponse ici pour en faire profiter les autres 🙂
      Nous on a la banquette d’un côté du lit mais j’ai quand même calculé 1 mètre à partir du sol, mais en effet, ta question est légitime.
      Bonne journée, Julien

  2. Bonjour,
    Merci pour vos articles toujours très intéressants 🙂.
    Avez vous des infos sur les lits escamotables au plafond ? Y a t il a votre connaissance des normes particulières de fabrication notamment ?
    Bien à vous,
    Frederic.

    1. Bonjour, Avec plaisir. Aucune info sur le sujet, j’en vois beaucoup aux USA sur Instagram mais jamais en France pour l’instant. Donc aucune idée, je vous invite à voir avec la DREAL, et n’hésitez pas à partager ensuite ici 🙂 Bonne journée, Julien

  3. Bonsoir,

    Déjà merci pour ces articles qui rendent les infos accessibles facilement.
    J’aurais une question concernant la table : elle fait partie des critères nécessitant le changement de carte grise en VASP, mais existe t il des critères à respecter ? Fixe ou non, dimensions, emplacement ? Je n’ai rien trouvé à ce sujet.

    1. Bonjour Juliette,
      Avec plaisir.
      Dimensions et emplacement n’importent pas, rien n’est indiqué non plus sur le fait qu’elle soit fixe ou non.
      Mais très peu de fourgons ou même de camping-car ont une table « fixe » en tant que tel, elle se déplace, se retire, se plie..
      Donc j’imagine que la norme considère qu’à partir du moment ou l’on a la possibilité d’installer une table, c’est bon.
      Bonne journée,
      Julien

  4. Bonsoir à tous !
    Merci encore pour toutes ces infos (c’est mon deuxième message sur le forum).

    Je voudrais savoir si vous aviez une idée de la hauteur de lit à partir de laquelle il est obligatoire de mettre un moyen d’accès?
    En effet, nous aurons notre lit à 60cm de haut, et celui de notre fils 40cm au dessus (au niveau de nos pieds). Je me demandais si je devais installer un moyen d’accès …

    Merci d’avance et bonne soirée à tous.

    A bientôt

    Etienne

    1. Bonjour Etienne, avec plaisir!
      Je ne crois pas que la norme précise cela, donc n’hésitez pas à contacter la DREAL,
      Vous pourrez toujours faire une échelle pour l’homologation et l’enlever si elle vous gêne, ce n’est pas à mes yeux un « indispensable » pour la sécurité.
      Bonne journée à vous, Julien

  5. Bonjour,
    J’ai deux questions à vous poser, où pourrais je trouver la longueur minimal que doit faire un lit ?
    J’aimerais savoir si, poser un matelas au sol peut être considéré comme un lit escamotable ?
    Je voudrais faire cela pour passer en VASP 3 place, comme mon lit est à l’arriere du fourgon dans la largeur (il fera 1m20 de large pour 1m80 de long).
    Merci d’avance pour votre temps.
    Andy

    1. Hello Andy !
      Je ne pense pas qu’il y ait de notion de taille minimum,
      C’est possible que le lit au sol soit considéré comme lit, je ne vois pas pourquoi cela ne serait pas le cas;
      Par contre, j’ai peut être mal compris mais la notion de places n’a pas de lien avec le nombre de lits.
      Après n’hésitez pas à appeler la DREAL pour des confirmations précises 🙂
      Bonne journée!
      Julien

    2. Bonjour Julien,
      Tout d’abord merci pour votre réponse qui m’apporte des éclaircissement,
      Mais du coup cela voudrais dire que je peux faire des lits de 50 cm par 50 cm ? Puisque la norme ne prends en compte que cette dimension minimal 🙂
      Et par extension, si je fais un lit qui fait 2m par 50cm je pourrais dire au contrôleur que c’est en fait 4 lit en 1 ? Et obtenir ma mention Vasp 3 places tant désiré (car j’ai 3 places assises)
      Merci pour votre temps,
      Andy

  6. Bonjour,
    Merci pour toutes ces informations précieuses! Votre website est clair, précis et concis, un régal à lire quand je ne m’arrache pas les cheveux sur la tonne d’éléments à prendre en compte pour l’aménagement d’un fourgon 🙁 🙁
    Question sur le lit: avec un fourgon h3, est-ce qu’un lit suspendu peut passer l’homologation? c.a.d une plateforme + sommier + matelas surelevés, fixé au plafond la journée/pendant la conduite. Qui descend avec un système de poulie sur un strucutre porteuse au moment du couché ou avec le systeme happijac comme bcp d’anglo saxon utilisent.
    Je ne vois pas bcp ce système utilisé dans les fourgons français (à par les campings cars pro), peut-être à cause de la DREAL. Et je ne vois rien à ce sujet dans les normes AFNOR.
    Si vous avez déjà creusé le sujet, je serai ravie d’avoir votre opinion. Merci pour votre retour et encore une fois bravo pour votre website.

    1. Bonjour Johana,

      Merci pour ton retour,
      Je suis ravi de lire que le blog t’aide à aménager ton fourgon !
      Je dirai que oui, je ne vois pas le problème. Si c’est dans les campings-car pros, c’est que c’est bon, car ils sont soumis aux mêmes « obligations » que nous, la normes VASP c’est finalement transformer son véhicule utilitaire en camping-car. C’est d’ailleurs pour cela que les normes sont si précises.

      Mais encore, avant d’investir du temps et de l’argent dans un système aussi complexe (mais très intéressant), je t’invite à contacter la DREAL de chez toi, ou celle voisine (s’ils sont dispo en ce moment, ça je ne sais pas), et si tu as leur feu vert, c’est que ça va.
      En effet, rien à ce sujet dans les normes, c’est bon signe justement.
      Merci encore,
      Excellente journée,
      Julien

  7. Bonjour ! J’aurais une ou deux questions à vous poser ! Il se trouve que je souhaiterais faire un lit canap peigne a une hauteur de 87cm du sol plus 13cm de matelas. Le lit étant dans la longueur du camion, lorsqu’il est déplié, il vient rejoindre les meubles d’en face. Questions ; est-il possible de mettre une échelle qui se démonte lorsque le lit est en position canap ? De plus, le canap sera entre la porte arrière et la cuisine en long. Il y aura une séparation entre le canap et la cuisine assez haute qui serait nikelle pour protéger des chutes la nuit, est-ce que cela sera suffisant sachant que la séparation fera 60 cm et l’ouverture 60 cm ? Et que ce sera à nos pieds ? Je me demande en fait pour faire plus simple si le fait que le passage pour aller sur le lit soit à nos pied change quelque chose aux normes ? Merci d’avoir pris le temps de me répondre, merci pour vos articles !! Emilie.

    1. Hello Emilie,

      Aucun problème dans la norme à ce que l’échelle soit démontable, il faut juste qu’elle réponde à quelques critères quand elle est fixée pour ne pas qu’elle s’enlève et créée un accident. J’ai ajouté des détails à l’article pour préciser ça.

      Pour la deuxième question, j’ai fait un schéma exprès qui explique comment doit être la protection anti-chute ! Sauf quand si ton lit n’est pas à plus de 1 000 mm du sol (du coup toi tu seras juste juste), tu peux te passer de la protection anti-chute et donc de te prendre la tête avec les mesures précises.

      Bonne journée ! Julien