Toilettes sèches

On partage notre expérience sur les toilettes sèches et notre cheminement, comme tous les articles de ce blog. Nos réflexions, nos erreurs tout est là :

Construire ses toilettes sèches

WC Chimiques ou Toilettes sèches ?

A cette question, aucun regret. Nous avons fait le choix des toilettes sèches et ne le regrettons pas une seconde, après un an de voyage.

Pollution

Lorsque nous avons acheté notre Sprinter, il était aménagé et beaucoup d’équipements n’avaient jamais servi, comme les Porta Potti de Thetford, ci-dessous :

WC Chimique, Toilettes chimiques, fourgon
Les toilettes chimiques Porta Potti QUBE 365

Même si l’emballage peut vous mettre le doute, ces toilettes n’avaient jamais servi. Louise et moi étions d’accord pour s’en séparer. Neuf, ça se vendra mieux que d’occasion… 😉

Pourquoi pas des toilettes chimiques ? Le produit que l’on doit mettre dans les toilettes chimiques est polluant : il doit désintégrer, couvrir les odeurs, garder une couleur sympa… Comme pour les savons de grande distribution, les produits ont un enjeu « d’apparence », c’est du marketing qui nécessite beaucoup de chimie. C’est d’ailleurs la boite que l’on voit à gauche du carton, il y a toujours plein de logos qui en annoncent la couleur. ❌⚠🧪☠

C’est pour cela qu’on a choisi les toilettes sèches. Elles contiennent :
– De la sciure.
– C’est tout.

Donc aucun produit polluant.

Traitement du contenu (💩)

Même s’il existe des produits « verts » destinés aux toilettes chimiques, comme le Aqua Kem Green, ils ne le sont pas vraiment. Le composant principal de ce produit « vert » est le formaldéhyde, qui est une substance cancérigène. Ne pas se fier à la couleur… marketing.

Vous me direz… L’aire de vidange est conçue pour ça : nettoyer l’eau grise, traiter les eaux noires etc. Oui, comme les camions-poubelles ramassent nos sacs poubelles de déchets. Mais malheureusement, rien ne disparaît. Même en 2020, on n’a pas de solutions miracle.

Moins l’aire de vidange des eaux grises/noires est polluée par les produits que l’on y verse, mieux elle fonctionne et moins l’eau que l’on retrouvera au robinet sera polluée. J’en parlais dans l’article sur les filtres à eau.

Peu importe le produit que vous pensez utiliser, les toilettes chimiques doivent TOUJOURS être vidangées dans une aire de vidange qui les accepte et qui les traite (ce qui n’est pas toujours le cas selon les pays).

Cela nécessite donc … d’être dans une région qui en est équipée. Et là, c’est bloquant. Selon les pays visités, les aires de vidange se font rare, comme en Grèce. Il faut dire qu’en France on est vraiment très bien servis de ce côté. Quand on revient, on est toujours surpris de voir qu’à tous les villages quasiment, on peut vidanger !

Sans aire de vidange, il faut vider la cassette des toilettes chimiques dans des toilettes publiques. Sauf bien entendu si vous n’y mettez aucun produit et cela revient donc aux toilettes sèches.

Confort d’utilisation

Nous avons voyagé pendant un an avec nos toilettes sèches et nous en sommes satisfaits. Il n’y avait pas d’odeur, sauf quand il est vraiment plein et que l’on roule (ça remue beaucoup parfois).

Quand il faut le vider, étant généralement dans des spots en pleine nature, nous creusons un trou pour enterrer le contenu. Le tout est d’être sûr de la qualité de la sciure, il ne faut pas acheter n’importe quoi, et évidemment, pas de papier toilette avec.

Prix / Coût mensuel

En termes de coût, la sciure est souvent offerte quand on se présente dans les scieries : ils s’en débarrassent volontiers. Si vous êtes dans une zone où il n’y en a pas, comme les zones urbaines, les animaleries ont de la sciure pour les lapins, sans additif.

Assez drôle quand ils vous demandent « -C’est pour quel animal? – Nous »

Quel budget pour fabriquer ses toilettes sèches ?
– On a pris un Seau Inox de 12L à 30€,
– Quelques tasseaux,
– Du contreplaqué,
– Vernis protecteur,

On a donc dépensé 40 à 50€ pour faire nos toilettes sèches et chaque mois, le coût est quasi nul.

Construire ses toilettes sèches

Bon alors, pourquoi on a fait des toilettes sèches comme ça :

Toilettes sèches, WC sèches, wc fourgon
Une base originale…

On se creusait la tête pour qu’elles soient dans la douche, donc confortables sans prendre trop de place (c’est déjà pas très grand, une douche). Aussi, si on met les toilettes dans la douche, comme c’est le cas la majorité des camping-cars, elles doivent être protégées de l’eau, d’extérieur et intérieur…

Bref, c’était compliqué.

Jusqu’à ce qu’on en vienne à se dire : on va faire un bloc que l’on sort de la douche quand on va se doucher. C’est bien plus simple à construire !

On détaille ça 👇

Choisir un seau

La base des toilettes sèches, c’est où l’on va accumuler les urines, et pas que ! Donc il faut qu’il soit en plastique ou en inox, le matériau ne doit pas craindre l’acidité, le liquide, ne doit pas rouiller, etc.

Pour la taille, nous avons pris un 12.3L qui fait environ 30 cm de diamètre. C’est une taille idéale pour nous : adapté pour le siège, ni trop grand ni trop petit.

Ce qu’il faut prendre en compte :
– Matériau
– Contenance
– Taille

L’alternative d’un seau en inox est donc celui en plastique. Si vous connaissez un restaurateur, il jette généralement un paquet de seaux alimentaires que vous pouvez utiliser pour ça !

Construire son caisson

Bon là, rien de nouveau, faire des meubles on est rodés :

Structure meuble, structure tasseaux
Unité de mesure maison

Pour un meuble de toilettes sèches, pas besoin de renforcer autant que les autres meubles, mais il faut quand même faire du solide.

On a pris des tasseaux en pin simplement.

emplacement toilettes seches, toilettes seches douche
Fabrication toilettes sèches

Voila où reposent aujourd’hui nos toilettes sèches. Comme vous l’avez vu sur la photo précédente, je pensais faire une base qui enjambe le rebord de la douche, et le haut se bloquerait dans le tampon noir de la 2e porte latérale (d’où la découpe en haut).

Mais en fait, ça ne passait jamais avec la porte, donc finalement on a roulé comme ça et rien n’a bougé (jamais). Donc elles sont restées comme ça, dans notre douche.

toilettes sèches, douche, fourgon
Comment on les dispose désormais

Complexifier le caisson, pour rien… 👆

Finitions toilettes seches,
Bricolage en cours

Autrement, les toilettes sèches sont simples à concevoir : un bac ou sac pour stocker la sciure et un côté pour le seau.

On peut utiliser des pianos pour ouvrir le récipient à sciure, un autre pour l’ouverture totale afin d’accéder au seau ou remplir en sciure.

Pensez bien à poncer et vernir le bois pour le protéger au maximum des vapeurs qu’il va subir quand il sera fermé, notamment le couvercle côté intérieur. Nous on avait oublié de vernir… le bois en a pris un coup!

Alternatives

Si vous ne souhaitez pas faire de toilettes sèches, pour X ou Y raison, il existe des alternatives aux toilettes chimiques :
– Utiliser un sac plastique biodégradable pour jeter à la poubelle dehors, c’est donc exactement comme si vous ramassiez le caca de votre chien.

– Aller dans la nature. Si vous n’avez pas lu le livre Comment chier dans les bois, on vous rappelle les bases : trouvez un endroit éloigné de toute source d’eau (vous allez la contaminer et beaucoup d’animaux en dépendent), creusez un trou de 15 cm, ne laissez aucun papier toilette (il est à vous, il repart avec vous), rebouchez le trou.


Et vous, vous faites quoi ? Si j’ai oublié un élément ou que vous connaissez des alternatives, dites-moi tout 👇

31 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires